DIA | Les députés refusent de quitter l’APN et de restituer leurs véhicules, malgré la dissolution de l’Assemblée nationale
59845
post-template-default,single,single-post,postid-59845,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Les députés refusent de quitter l’APN et de restituer leurs véhicules, malgré la dissolution de l’Assemblée nationale

DIA-02 Mars 2021: Des députés ont refusé de quitter l’Assemblée populaire nationale (APN), alors que d’autres ont tenté de rejoindre leurs bureaux dont les serrures ont été changées. D’autres députés refusent toujours de restituer les véhicules de l’APN, sous prétexte que le président de l’Assemblée, Slimane Chenine, est toujours autorisé à se rendre dans son bureau.

Le comportement de ces députés est étonnant quand on sait que le président de la République a déjà décidé de dissoudre l’APN. Mieux encore, le décret portant dissolution de l’APN, à compter d’hier lundi 1er mars 2021, a été publié dans Journal officiel.

Malgré ces décisions, les députés espèrent encore bénéficier des avantages de l’APN, notamment les véhicules et la restauration. Après la publication du décret, les députés ne percevront pas leurs salaires du mois de mars 2021, alors que leur mandature est de 2017 à 2022.

Amir Hani

6 Comments

  • Ben Youcef
    2 mars 2021 11:32

    Cela signifie que ces salopards députés de la chkara sont des hors la loi et c’est pourquoi aux prochaines élections législatives, les Algériens ne devaient élire aucun individu de cette bande de racailles opportunistes et cupides qui veulent garder leurs privilèges avec les sous du Peuple Algérien. Normalement les gens dans la rue ils leur crachent dans la figure, ce sont des délinquants. Si j’habitais à Alger, j’allais déposé plainte pour vol des biens publics concernant les voitures confisquées par ces députés voyous.

    • Caton l'ancien
      2 mars 2021 21:15

      Ces députés voyous, comme vous dites, ont de qui tenir, de castes de Voyous-Voleurs civils et militaires qui squattent le pouvoir contre la volonté de la quasi-totalité du valeureux peuple algérien.
      Alors pourquoi s’offusquer de voir ces béni-oui-oui refuser d’être mis à la porte après avoir été mis à contribution pour saigner le pays à mort.
      Les remerciés et les “remercieurs” sont à mettre dans la même poubelle si ce n’est pas dans le même bagne ou mieux encore au bout du même gibet !

  • ahmed
    2 mars 2021 11:41

    ils ont pris l’habitude du gratuit

  • Harkat hocine
    2 mars 2021 15:12

    Ces messieurs de l’APN ont bien dépensé des sommes colossales pour élu comme député ,une garantie de solde de cinqs ans plus véhicule a la disposition avec chauffeur , restauration gratuité,plus les afffaiirres , normalement qu’ils sortent a la rue et manifesté contre cette décision prise par le président ,tous un programme a été perturbé, pas de chance comment quitter une source qui coule de l’or.

  • azzam azzouzi
    3 mars 2021 12:38

    un train peut en cacher un autre, si ces élus insistent pour rester sans être payés c’est qu’ils se trament quelques choses au pluriel
    1- ils prennent le temps pour effacer les traces pourraient les confondre devant les éventuelles enquêtes et poursuites judiciaires, et certaines traces (documents, minutes etc sont communes à plusieurs actions et dans des relations d’affaires entre plusieurs députés et de députés à relations à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’assemblée donc de nombreuses archives vont disparaître et la justice statuera dans une éternité le temps que le citoyen oublie comme dans tout le reste du passé

  • Mellah hocine
    3 mars 2021 15:01

    Lorsque le moulin tourne à contre sens il ne peut que produire des dégâts. Le Président a décidé , mais cette décision s’est engloutie dans le marasme d’un pouvoir diffus, un pouvoir qui est ailleurs qu’à El Mouradia. Si ces pseudo-députés ne veulent pas partir c’est qu’une main plus forte est derrière. Pourtant le président est le chef suprême des armées , ministre de la défense , donc tous les pouvoirs constitutionnels sont entre ses mains.
    D’ailleurs pourquoi Simâne Chennine continue à fréquenter son bureau ?
    Ce comportement doit leur valoir la suspension des salaires faramineux qu’ils touchent . Justement , si le président venait à réviser ce salaire par décret , pour la prochaine assemblée , ce serait une démarche forte.
    L’Algérie doit passer inévitablement par une assemblée constituante d’où émanera une vraie assemblée nationale , car au train où vont les choses , l’Algérie se dirige vers un abime .

Envoyer un commentaire