DIA | Les douze ministres qui seraient épargnés par le futur remaniement
59659
post-template-default,single,single-post,postid-59659,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Les douze ministres qui seraient épargnés par le futur remaniement

DIA-19 février 2021: L’annonce hier du président de la république d’un remaniement partiel a déjà fait réagir la scène médiatique et des rumeurs sont déjà tombées sur le net. Selon le site Akhbar El Djadida, (Nouvelles news) proche du sérail, douze ministres seront maintenus dans le nouveau gouvernement. 

Il s’agit du ministre des affaires étrangères, Sabri Boukadoum, du ministre de l’intérieur Kamel Beldjoud, du ministre de la communication Ammar Belhimer, du ministre de la santé Abderahmane Benbouzid, du ministre des finances Aymane Abderahmane, du ministre du travail Hachemi Djaaboub, du ministre de la justice Belkacem Zeghmati, du ministre du logement Kamel Naceri, du ministre des mines Mohamed Arkab, du ministre de l’énergie Abdelmadjid Attar, du ministre des affaires religieuses Youcef Belmahdi et de la ministre de la Culture Malika Bendouda   

Pour de nombreux observateurs, le nouveau exécutif serait un gouvernement de transition, puisque un large remaniement sera effectué après les élections législatives après le mois de juin. 

Enfin, aucune indication sur l’avenir du premier ministre Abdelaziz Djerad. De nombreuses informations font état de sa fin de mission. Mais pour les connaisseurs des affaires politiques nationales, le premier ministre pourrait être maintenu en prévision de la nomination d’un nouveau premier ministre issue de la majorité parlementaire comme le stipule la nouvelle constitution.     

Amir Hani  

   

5 Comments

  • Mellah hocine
    19 février 2021 13:38

    L’opacité c’est l’arme fatale de ce pouvoir , donc avancer des noms de ministres qui ne partiraient pas c’est vendre la peu de l’ours avant de l’avoir tue. Auncun soupçon sur .sur l’avenir de Djerrad , preuve que ce genre d’opération se fait à l’intérieur de cette tour d’ivoire inviolable par le commun des citoyens.
    Et si le président se limitait à ces ministres pour constituer un gouvernement de 13 ministres en ces temps de crise. Dans cete hypothèse le président a pris toute la latitude de cette crise pour réduire ce gouvernement et s’avancer sur la voie d’un gouvernement de transition .

  • Momo DZ
    19 février 2021 17:35

    Plusieurs figures nommées par Saïd Bouteflika sont toujours là.

  • reda
    19 février 2021 19:27

    LES MËMES toujours maintenus. C’est les incompétents et les pro bouteflika qui sont maintenus (ministre des mines, de l’énergie, de l’habitat etc.

  • selma
    19 février 2021 20:25

    C’est tout le monde qui devrait déguerpir dans l’intérêt du Président Tebboune et du peuple. C gouvernement dans sa totalité a failli à sa mission

  • Alvaro
    20 février 2021 17:33

    On a assez joué au domino ,malgré que c’est fermé à double blanc ,on essaie de continuer encore le jeu . Une autre fois on joue de préférence la rounda , c’est un jeu facile et meme très simple à tricher meme si on voit qu’on est vaincu , il est toujours probable d’annoncer ronda maghdora . Enfin , ils veulent qu’on cesse avec ces deux types de jeu mais cette fois ,c’est la bazga qu’on nous propose ,ah …là …c’est difficile car ce jeu se dévoile lui meme lazem ebazga tetkchef .

Envoyer un commentaire