DIA | Les instructions du président concernant les fonds confisqués, le code de la route et la presse électronique
69317
post-template-default,single,single-post,postid-69317,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Les instructions du président concernant les fonds confisqués, le code de la route et la presse électronique

DIA- 12 septembre 2022: Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a ordonné la création d’une Agence nationale chargée de la récupérer les biens et fonds confisqués par la issaba. Il s’agit d’un nouveau mécanisme qui sera placé sous la tutelle des ministères des Finances et de la Justice, a ordonné le Président qui a présidé ce dimanche une réunion du Conseil des ministres.

Dans ce sens, le Président Tebboune a souligné que « la Justice demeure le seul et unique pouvoir habilité à se prononcer sur les affaires de corruption, comme elle est la seule et l’unique source chargée de la mise en place des mécanismes judiciaires de prévention de la société contre ce fléau ».

Pour rappel, la récupération des biens et fonds détournés fait partie des engagements du Président Tebboune qui a assuré les Algériens que tout l’argent volé et détourné sera récupéré au profit du peuple.

Les auteurs de ces détournements sont actuellement en prison et leurs procès se poursuivent devant la justice. Il s’agit en somme d’une procédure qui s’annonce lente et compliquée dans la mesure om il n’est pas facile de récupérer aussi facilement des fonds détournés pendant 20 longues années.

Les nouveaux ministres instruits à travailler sans relâche pour être à la hauteur des aspirations du citoyen

Il s’agit de la première réunion du Conseil des ministres, après le remaniement du gouvernement effectué par le Président jeudi dernier.

A cet effet, il a instruit tous les ministres, notamment les nouveaux, à « travailler sans relâche en vue de relancer les secteurs dont ils sont en charge pour être à la hauteur des aspirations des citoyens, d’autant que l’ampleur des défis en appelle à davantage d’expertise, de performances, de dévouement et de respect des normes ».

C’est dans ce contexte qu’il a ordonné d’accélérer « l’acquisition, dans les meilleurs délais, d’avions et de navires en renfort des lignes aériennes et maritimes, d’Algérie vers les destinations internationales », insistant sur « le traitement définitif des dossiers déposés pour l’ouverture de compagnies privées de transport aérien et maritime, répondant aux standards internationaux « .

IL a en outre ordonné d’exploiter, dans les plus brefs délais, les avions privés confisqués sur décision de Justice, dans le cadre des affaires de corruption », sous la tutelle des entreprises nationales spécialisées, dans le cadre de l’intérêt général ».

A cela s’ajoutent la réalisation de nouvelles stations de dessalement d’eau de mer, la numérisation des services des impôts et des domaines de l’Etat, avant fin 2022, l’ouverture des hôpitaux déjà réalisés à travers plusieurs wilayas du pays et la levée des obstacles bureaucratiques sur les projets.

Accidents de la route : des peines les plus lourdes pour les cas de non-respect du Code la route

Pour ce qui est des accidents de la route, le Président de la République a ordonné « l’application des peines les plus lourdes pour les cas de non-respect avéré du Code la route, une infraction qualifiée de crime ainsi que le contrôle technique des véhicules de transport chaque trois mois ».

Il a aussi a mis l’accent sur « le renforcement du contrôle sur les sociétés de transport par bus, à travers l’impérative rotation de conducteurs pour les longs trajets et le retrait du registre de commerce aux sociétés contrevenantes, outre l’application des peines les plus lourdes à l’encontre des parties impliquées dans la délivrance de permis de conduire aux candidats non qualifiés ».

Investissement : création du guichet unique avant fin septembre

Afin de booster l’investissement dans le pays et créer des richesses, le Président de la République a ordonné la création, avant fin septembre courant, du guichet unique de l’investissement, afin de « de garantir la transparence qui doit être concrétisée sur le terrain à travers le mécanisme de la plate-forme numérique de l’investisseur ».

« Le dernier délai pour la création du guichet unique de l’investissement est fixé à fin septembre courant afin d’avoir des statistiques précises permettant l’élaboration d’un plan de gestion basé sur la prospective, et faciliter, par la même, l’investissement », a insisté le Président Tebboune.

Nécessité d’une organisation plus complète de la presse écrite et électronique

Dans le secteur de la communication et de la presse, le Président Tebboune a ordonné une organisation plus complète de la presse écrite et électronique à la faveur de la loi devant encadrer ce secteur en vue de l’éloigner de toute forme d’exploitation, outre la déclaration des sources de financement.

Les mécanismes prévus par le projet de loi sur la presse écrite et la presse électronique « reposent sur une logique de protection des journalistes et visent à développer le secteur de l’Information », a-t-il souligné, ordonnant par ailleurs, le regroupement des sociétés d’impression publiques dans le cadre d’un nouveau plan de gestion prévoyant de placer ces sociétés sous la tutelle d’un seul établissement qui pourrait être dénommé Société nationale d’impression ».

Amir Hani

Envoyer un commentaire

0Shares