DIA | Les internautes s’expriment à travers les réseaux sociaux sur le remaniement ministériel
59714
post-template-default,single,single-post,postid-59714,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Les internautes s’expriment à travers les réseaux sociaux sur le remaniement ministériel

DIA-21 Février 2021: Le gouvernement 3 de Abdelaziz Djerad comprend des ministres qui ont été promus, alors que d’autres ont été maintenus malgré leur impopularité ou leur échec. Sur les réseaux sociaux, les Algériens se lâchent et apportent leurs critiques à certains ministres qui ont été reconduits.

On citera ainsi l’incroyable promotion du directeur général de l’AADL, Tarek Belaribi, au poste de ministre de l’Habitat. La situation dans laquelle se trouvent les cités AADL, qui sont délaissées pour ne pas dire à l’abandon, ne devrait pas plaider en faveur de la promotion de Tarek Belaribi, selon les internautes.

Les habitants des cités AADL se plaignent de mille et un problèmes à cause de l’absence de l’entretien de leurs sites et le DG de l’AADL se retrouvent ministre de l’Habitat, peut-on lire dans les commentaires des internautes.

Le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, a été maintenu malgré la persistance des problèmes de la connexion internet et la crise de liquidité au niveau des bureaux de poste, ont fait observer les internautes.

Ces derniers ont se rappellent de la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou, qui s’était distinguée par une bourde impardonnable lors du référendum sur la Constitution est également maintenue. Elle avait piétiné la loi électorale en refusant de prendre les deux bulletins de vote (Oui et Non).

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hemdani, a été reconduit malgré le scandale du blé avarié importé de Slovénie, commentent aussi les Algériens sur les réseaux sociaux.

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, qui n’a toujours pas réglé le problème de la disponibilité du lait en sachet, sévira encore, lit-on  encore dans ces commentaires!

Il en est de même pour Sid Ahmed Ferroukhi, qui garde son portefeuille de ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, alors que le prix de la sardine est de  1000 DA depuis plusieurs semaines.

La secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports, chargée du sport d’élite, Salima Souakri est également reconduite, alors que les athlètes de performance et d’élite souffrent et ont du mal à trouver des salles et des terrains d’entrainement. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid-Ali Khaldi à qui les Algériens ne sont pas prêts de pardonner sa déclaration lors du la campagne référendaire pour la Constitution est également maintenu.

D’autres internautes ont estimé que le maintien de Khaldi s’apparente à un cauchemar pour la FAF de Zetchi, sachant que le courant ne passe pas entre les deux hommes.

Les Algériens se sont également félicité du limogeage du ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali Braham et s’attendent à ce que l’importation des véhicules soit débloquée.

Mohamed Nassim

5 Comments

  • selma
    22 février 2021 8:25

    La montagne qui accouche d’une souris. On s’attendait à bien mieux, hélas ! ou au pire des cas , attendre les législatives pour dépoussiérer l’ensemble
    Déçue, très déçue

  • Nadri
    22 février 2021 11:49

    A mon avis; ce n’est pas un vrai remaniement, c’est plutôt un trompe-l’œil que le président a fait pour ne pas faillir à une parole donnée. Tout le gouvernement doit être changer mise à part le ministre des affaires étrangère, le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire et le MENDJEL le ministre de la Justice et Garde des Sceaux algérien.

  • Mellah hocine
    22 février 2021 16:37

    Qu’attendre d’un pouvoir qui continue de patiner au lieu d’avancer. Circulez , il n’y a rien à voir , semble dire la rue sur ce genre de manipulation esthétique d’un gouvernement qui n’a rien produit depuis son installation . L’Algérie est restée sur les starting blocks pendant que d’autres pays avancent , notamment en Afrique.
    Que dire de ce “montage” gouvernemental qui n’a fait que confirmer cet écart avec le peuple Algérien . Un gouvernement, dont certains ministres ont été nommés du temps de l’intérim inconstitutionnel de Abdelkader Ben sala, ne peut que procurer “degout” de la part du peuple. Ce lifting répond beaucoup plus à des affinités au sein du sommet de la pyramide.

  • Alvaro
    22 février 2021 20:32

    La voiture cette drogue que les algériens réclament depuis l’installation de Monsieur Ait Ali comme ministre de l’industrie , c’est comme pour notre pays ne manque de rien que de ce luxe que certains ont déjà oublié ou bien meme jamais penser de prendre le volant ou pendre les clés à la cinture , ces gens pensent juste comment terminer le mois dans la privation totale en se fixant juste aux boulangeries autrement les boucheries et autres pour eux sont fermées et ne sont plus dans leurs mémoires . Certains pensent que le plus grand problème est celui de ce ministre qui ne veut pas satisfaire ce peuple , on a oublier les vrais problèmes ..

  • brahms
    23 février 2021 10:36

    C’est tout ce pouvoir moribond qui doit partir tot ou tard. C’est une question de temps…

Envoyer un commentaire