DIA | Maintien de Khaldi ou la fin de Zetchi, Bahloul et compagnie
59718
post-template-default,single,single-post,postid-59718,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Maintien de Khaldi ou la fin de Zetchi, Bahloul et compagnie

DIA-22 Février 2021:Le maintien de Sid-Ali Khaldi au poste de ministre de la Jeunesse et des Sports devrait sonner le glas pour l’actuel FAF, sous la présidence de Kheiredine Zetchi. Le président de la FAF espérait ou attendait un hypothétique départ de Khaldi suite au remaniement ministériel annoncé par le président de la République.

Finalement Khaldi est reconduit à son poste et c’est Zetchi qui se retrouve, plus que jamais, poussé à la porte de sortie. Zetchi qui n’a pas annoncé officiellement sa candidature à sa propre succession à la présidence de la FAF, avait utilisé ses relais pour s’attaquer à Khaldi à qui il reprochait de s’être entretenu avec l’ex-président de la FAF, Mohamed Raouraoua.

A présent, Zetchi est les membres de son bureau se retrouvent dans une situation embarrassante. Du fait de l’interdiction du cumul de fonctions, Zetchi  et des membres de son bureau doivent démissionner des postes au sein de leur club ou Ligue, avant même l’AG élective de la FAF.

Zetchi est toujours président du Paradou AC, Ghouti (membre du BF) est président de la Ligue de wilaya d’Oum El Bouaghi, alors que Bahloul est membre du bureau fédéral, président de la Ligue de wilaya d’El Tarf et vient d’être élu président de la Ligue régional de Annaba. Bahloul qui cumule trois mandats électifs, s’est permis le luxe de déclarer qu’il prendra son temps pour démissionner d’un de ces trois postes, alors que le décret interdisant le cumul de fonctions a été promulgué la semaine dernière.

Ce décret, réactivé par Khaldi alors qu’il avait été gelé par l’ancien ministre El Hadi Ould Ali, vise notamment à mettre fin à la débandade qui règne à la FAF et dans plusieurs autres fédérations sportives où des cadres du sport cumulent les fonctions. Une situation qui favorisait les conflits d’intérêt.

Aussi, le bilan controversé à Zetchi ne plaide pas en sa faveur. Pour rappel, plusieurs présidents de club ont reproché au président de la FAF d’être “désigné par l’ancien MJS, Ould Ali”, rappelant à chaque fois que “Zetchi  a été élu lors d’une AG qui s’était déroulée à huis clos”. En d’autres termes, il est reproché à Zetchi  “d’être parachuté par l’ancien pouvoir” tout en lui reprochant le recrutement de l’espagnol Alcaraz et de ses adjoints sans oublier les entraineurs étrangers des jeunes catégories n’ayant pas donné de résultats, mais qui ont englouti les devises de la FAF. Affaire à suivre.

Nassim Fateh

1 Comment

  • Mellah hocine
    22 février 2021 16:50

    Khaldi ministre des sports et non du football, pourquoi limiter son maintien juste pour mettre Zetchi dehors ? . Un regard sur son bilan qui ne nous propose aucune trace d’une quelconque réalisation . Le sports , en Algérie , est orphelin sans avoir quiconque pour le sauver. Handball, basket Ball, volley Ball, athlétisme, natation, judo, boxe …
    La nomination d’un président de la fédération d’athlétisme inculte, sans niveau scolaire probant reste un signe de recul du sport national.
    Un professionnalisme sans professionnel nous renseigne sur une gestion chaotique du football et du sport en général, alors pourquoi ne pas remettre le sports entre les mains de sportifs comme ce fut pour le COA. ?

Envoyer un commentaire