DIA | Les principales annonces du Président Tebboune
63753
post-template-default,single,single-post,postid-63753,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Les principales annonces du Président Tebboune

DIA-09 août 2021: Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a fait plusieurs annonces, dimanche soir lors de la rencontre périodique avec les représentants de la presse nationale. Il a évoqué la pandémie, la vaccination, la crise de l’eau, les investissements et la sécurité.

Augmentation de l’allocation de chômage

La première annonce faite par le président de la République est l’augmentation de l’allocation de chômage au profit des jeunes. “Nous avons décidé d’augmenter l’allocation de chômage, la décision devant être annoncée lors du prochain Conseil des ministres”, a-t-il dit, ajoutant que  cette décision tend à “préserver la dignité du jeune algérien et interdire à toute partie de l’instrumentaliser à des fins politiques”.

Révision des statuts particuliers des personnels de la santé

Le Président a fait part de son engagement à réviser les statuts particuliers des personnels de la santé et le texte de loi sur le service civil, saluant les sacrifices et efforts de l’armée blanche dans la lutte anti-Covid-19.

“Nous glorifions l’armée blanche qui n’a pas manqué un jour d’offrir des sacrifices pour le citoyen algérien”, a déclaré le Président Tebboune. L’ensemble des éléments de ce corps “parmi les chauffeurs d’ambulances, infirmiers et médecins sont disposés à se sacrifier et les citoyens sont, en contrepartie, tenus de reconnaître ces gestes, contrairement à ceux qui tentent de détruire le pays”.

Il s’est dit déterminé à revoir à la hausse, en concertation avec les syndicats du secteur, les salaires de l’armée blanche, afin de barrer la route aux instigateurs et mettre en valeur les efforts et sacrifices dont ce corps a pu faire preuve.

Il a aussi rappelé que l’Etat avait dépensé jusqu’à présent trois (03) mds USD pour l’acquisition du matériel de prévention, des vaccins et d’autres équipements.

Acquisition de deux usines de production d’oxygène

S’agissant des perturbations signalées en matière de disponibilité de l’oxygène, il a expliqué que “le problème est d’ordre  organisationnel et non de moyens, en raison de l’augmentation du nombre des cas covid-19, ce qui a nécessité une adaptation avec la situation, annonçant l’acquisition de deux usines de production d’oxygène en attendant l’achat de 8 à 10 autres usines pour les mettre à la disposition des hôpitaux éloignés à l’image d’Adrar, Illizi et Tamanrasset”.

L’usine de Bethioua à Oran qui devra produire 110.000 litres/jour est en cours d’essai et sera mise en service à partir de la semaine prochaine en vue de satisfaire la demande des wilayas de l’Ouest.

Le chef de l’Etat a indiqué en outre que l’Algérie avait importé 100.000 litres et “nous en avons commandé un million de plus”.

Production du vaccin anti-Covid en automne prochain

Le président de la République a annoncé que l’Algérie commencerait la production du vaccin anti-Corona chinois “en septembre prochain”, en attendant la production du vaccin russe “Sputnik V” d’ici la fin de l’année en cours.

A ce titre, le Président Tebboune a appelé les citoyens à “la nécessité d’aller se faire vacciner afin d’atteindre une immunité collective”, mettant en garde contre les campagnes appelant à boycotter la vaccination sur les réseaux sociaux, avant de souligner que les responsables de ces campagnes “veulent provoquer une catastrophe sanitaire” dans le pays.

La fin de crise de l’eau dès l’été prochain

La crise de l’alimentation en eau potable devra été réglée l’été prochain avec l’entrée en service de plusieurs projets de dessalement de l’eau de mer, a affirmé le Président . Il a annoncé la décision pour l’alimentation de la capitale à hauteur de 70% à partir de l’eau de dessalement, et ce à la faveur de la réalisation de plusieurs nouvelles stations de dessalement à l’Est et à l’Ouest d’Alger, afin de réduire à 20% le recours aux eaux de barrages. 

Le Président a relevé en outre le phénomène de gaspillage de cette ressource vitale, estimant qu'”il est inconcevable que 4,5 millions d’habitants de la capitale consomment 1,25 million de mètres cubes d’eau par jour”.

Concernant la distribution de l’eau, il a insisté sur l’importance de respecter les horaires de distribution, mettant l’accent à ce propos sur “la nécessité de l’application stricte des horaires de distribution communiqués aux citoyens par les sociétés de distribution”.

Un taux de croissance de l’économie nationale de 3,8%

Le président de la République a fait savoir que l’économie nationale qui a enregistré un taux de croissance de 3,8% et des niveaux d’exportation jamais atteints depuis 25 ans.

“Selon les derniers chiffres, nous avons atteint un taux de croissance de 3,8%, et ce après un recul du à la pandémie Covid-19 et à la baisse des cours du pétrole”, a précisé le président de la République lors d’une entrevue accordée à des responsables de médias nationaux.

Ce taux se veut un indicateur important témoignant de la dynamique que connaît l’économie nationale, une dynamique se traduisant aussi par une retour des investissements, en ce sens que “les banques ont accordé des prêts s’élevant à près de 1.600 milliards DA “, selon M. Tebboune.

A cela s’ajoute la dynamique qui anime le secteur des start-up, ainsi que le développement des exportations hors hydrocarbures après que la valeur de ces dernières ait réussi à franchir pour la première fois en 25 ans le seuil de 1,8 milliard USD, a-t-il souligné.

Les tentatives d’atteinte à l’ANP visent à déposséder les algériens de la protection

Le chef de l’Etat a affirmé que les tentatives d’atteinte à l’Armée nationale populaire (ANP) visaient à “déposséder les Algériens de la protection”. 

“L’ANP est l’épine dorsale de l’Etat algérien” a-t-il soutenu, ajoutant “ceci n’est pas nouveau mais remonte à l’histoire révolutionnaire du pays, c’est pourquoi elle est la digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN)”. Elle est, poursuit-il, le “garant constitutionnel” de l’unité et la souveraineté du pays conformément à la déclaration du premier novembre.

Les parties derrières ces tentatives “ne saisissent pas la nature de l’ANP, une armée populaire dans tous les sens du terme”, a ajouté le Président Tebboune.

“Notre armée n’est pas une armée de familles comme c’est le cas dans certains pays. En sus de représenter  l’ensemble des régions de la patrie et toutes les catégories du peuple, c’est une armée hautement qualifiée qui s’est adaptée à la situation et consent des sacrifices pour protéger le pays”, a soutenu le chef de l’Etat.

Près de la moitié de la composition du Gouvernement issue des propositions des partis

Près de la moitié des membres du nouveau Gouvernement ont été nommés sur proposition des partis politiques, a affirmé le président de la République. “Nous avons choisi des membres parmi les propositions des partis. Je pense qu’il y a un équilibre dans la composition du Gouvernement actuel”, a ajouté le Président Tebboune, formant le vœu de voir “des résultats concrets avant tout”, car le changement, a-t-il- fait observer, “fait partie de la pratique politique et les postes ne sont pas permanents”.

A ce propos, le Président de la République a expliqué: “nous ne changeons pas juste pour changer, mais seulement en cas de nécessité avérée”, relevant que “ce qui est positif dans la continuité est la reconduction de certains ministres qui avaient commencé à concrétiser des projets d’intérêt général”.

Affirmant n’avoir pas voulu “le départ de ministres pour que d’autres viennent repartir de zéro notamment pour les secteurs sensibles à l’instar de la santé et l’enseignement supérieur”, le chef de l’Etat a indiqué que “le problème pour notre pays, depuis des générations, c’est que chaque responsable nouvellement nommé remet le compteur à zéro.

Le Président octroie au MCA l’exploitation et la gestion du stade de Douéra

Le Président  Tebboune a décidé d’attribuer la responsabilité d’exploiter et de gérer le stade de Douéra (Alger), en cours de réalisation, au Mouloudia d’Alger (MCA) qui a fêté samedi passé son centenaire (1921-2021).

” J’ai décidé de mettre la gestion du stade de Douéra à la disposition du MCA pour que le club ne reste pas sans stade officiel propre à lui. La propriété du stade revient à l’Etat, cependant la gestion et l’exploitation seront du ressort du MCA qui mérite cette structure sportive comme cadeau à l’occasion de son centenaire”.

Le taux d’avancement des travaux du stade a atteint environ 55%, selon le bilan d’activités de 2020 présenté février dernier par le ministère de la Jeunesse et des Sports.

Amir Hani

1 Comment

  • Alvaro
    9 août 2021 23:24

    où en étant du stade de Tizi-ouzou et la couverture de l’oued de Reghaia ?

Envoyer un commentaire

0Shares