DIA | L’immigration clandestine et la coopération bilatérale au menu de la visite en Algérie du président du Gouvernement espagnol
55580
post-template-default,single,single-post,postid-55580,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’immigration clandestine et la coopération bilatérale au menu de la visite en Algérie du président du Gouvernement espagnol

DIA-06 Octobre 2020: Deux dossiers importants seront abordés lors de la visite officielle de deux jours qu’effectuera en Algérie, à partir de demain mercredi, le président du Gouvernement espagnol, Pedro Sanchez. il sera accompagné d’une importante délégation, a indique mardi un communiqué de la Présidence de la République.

Le président du Gouvernement espagnol qui sera reçu par le président de la République,  Abdelmadjid Tebboune, et tiendra une séance de travail avec le Premier ministre, Abdelaziz Djerad au cours de laquelle deux dossiers important seront abordés, à savoir l’émigration clandestine et la coopération bilatérale, notamment dans le secteur des hydrocarbures.

La question de l’émigration clandestine sera évoquée dans tous ses aspects, suite à l’arrivée massive de migrants algériens sur les cotes espagnoles ces dernières semaines. En ce sens, à la veille de la visite du président du Gouvernement espagnol, Le Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Khelifa Ounissi, a reçu ce mardi son homologue espagnol, Francisco Pardo Piqueras, en visite de travail en Algérie.

Lors de cet entretien, le chef de la police espagnole a souligné « l’importance que revêt cette rencontre, organisée à l’effet de consolider et de renforcer la coopération bilatérale et d’étudier les problèmes d’intérêt commun », souligne-t-on.                                                                      

M. Piqueras s’est également félicité de l' »excellence des relations Algéro-espagnoles, en matière de coopération dans notamment, les domaines de la formation et du crime organisé transnational sous toutes ses formes ».

A l’issue de la réunion, les deux responsables de police ont réitéré leur volonté de « consolider » la coopération policière bilatérale en termes « d’échange d’expériences d’expertises, d’assistance technique mutuelle et de formation spécialisée dans les différents domaines de police », conclut le communiqué.

Pour rappel, au début du mois d’août dernier, le ministre de l’Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska Gomez, avait effectué une visite officielle à la tête d’une importante délégation. Cette visite était intervenue suite à l’arrivée massive des harragas algériens sur les cotes espagnoles, ce qui avait fait réagir les autorités ibériques. Les bonnes conditions météorologiques avaient favorisé l’organisation des traversées conduites par un réseau de passeurs et de criminels.

Amir Hani

0Shares