DIA | Macron veut supprimer la prestigieuse Ecole Nationale d’Administration (ENA)
60483
post-template-default,single,single-post,postid-60483,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Macron veut supprimer la prestigieuse Ecole Nationale d’Administration (ENA)

DIA-08 avril 2021: Selon les médias français, Europe 1 et RTL, Emmanuel Macron s’apprêterait à annoncer ce jeudi la suppression de l’ENA, l’école nationale de l’administration, qui forme aujourd’hui l’élite de la haute fonction publique française. Elle devrait être remplacée par une nouvelle école. Playbook, la lettre d’information politique de Politico, évoque, au conditionnel, «une réforme de l’ordonnance de 1945 qui régit la formation et le recrutement des hauts fonctionnaires».

Promise à l’issue de la crise des «gilets jaunes» en 2019, cette mesure avait été annoncée par Emmanuel Macron à l’occasion d’une rencontre avec les plus plus hauts fonctionnaires français, la «conférence des managers de l’État». «Je pense qu’il faut supprimer, entre autres, l’ENA», «pour bâtir quelque chose qui fonctionne mieux», avait à l’époque déclaré le président de la République.

Nombreux jugeaient qu’Emmanuel Macron avait finalement abandonné cette mesure. En février dernier, le chef de l’État avait même annoncé qu’il souhaitait le développement d’une filière «talent» dès la rentrée de septembre 2021. L’objectif était de rendre l’école plus accessible aux étudiants de milieux modestes.

2 Comments

  • Mellah hocine
    8 avril 2021 10:18

    Et notre ENÀ qu’est elle devenue ? Juste un établissement réservé aux fils et aux filles de la nomenklatura.
    Si par malheur, le commun des enfants d’algerien moyen, arrive à décrocher une place , soit il est rejeté au bout d’une année d’études , soit il est mis dans le moule de ceux qui doivent allégeance à cette nomenklatura.
    Quant à l’ENÀ de Paris , sa fermeture répond répond au disfonctionnement avéré des institutions française dont la primauté du politique à tendance à s’amenuiser, voir que sont devenus les partis politiques français de la droite ou de la gauche ? . La France , aujourd’hui subit toute sa politique d’ancien ( sic) colonisateur.
    La preuve à été donnée par cette crise sanitaire qui a fait apparaître un pays en totale déperdition : mauvaise gestion de la crise sanitaire, aucun vaccin français sur les étals depuis plus d’une année de crise.

  • riro
    8 avril 2021 21:49

    ENA Algérie a formé Ouyahia, Sellal etc. C’est tout dire.

Envoyer un commentaire