DIA | Madjer a comparu devant la justice pour avoir bénéficié d’indus avantages
65202
post-template-default,single,single-post,postid-65202,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Madjer a comparu devant la justice pour avoir bénéficié d’indus avantages

DIA-07 octobre 2021: L’ancienne star du football national, Rabah Madjer, a comparu ce jeudi devant la justice au tribunal de Sidi M’Hamed dans le cadre d’une affaire d’indus avantages dont il a bénéficié au temps de l’ancien Pouvoir. Il a comparu en sa qualité de directeur de publication ! EN plus d’être joueur et entraîneur, Madjer est un…journaliste !

Il est reproché à Madjer d’avoir bénéficié de publicité pour ses deux journaux qui ne paraissaient. Madjer prenait de la publicité de l’ANEP sans imprimer ses deux journaux, El Balagh et El Balagh Erriadi. Un détournement d’argent à ciel ouvert dans l’impunité.

Il faut relever que la comparution de Madjer devant la justice est le début de la comparution de plusieurs “directeurs” de journaux qui bénéficiaient de la publicité étatique sans imprimer leurs journaux.

Il s’agit en fait d’intrus qui n’ont rien à voir avec la profession de journaliste. Ils avaient bénéficié des largesses de l’ancien Pouvoir et avaient créé des journaux pour uniquement bénéficier de la publicité de l’ANEP.

Une insulte pour les journalistes et les professionnels de ce métier qui n’ont pas réussi à obtenir le fameux agrément pour lancer leur propre journal, sans pour autant être sûrs de bénéficier de la publicité de l’ANEP.

La convocation de Madjer et bientôt d’autres intrus dans la profession, coïncide aussi avec la nomination de Siham Derardja au poste de P-dg de l’ANEP, sachant qu’elle avait dirigé un audit sur la gestion de l’Agence avant de devenir P-dg de cette même Agence.

Il faut donc s’attendre à des révélations sur ces patrons de presse qui sont en réalité des maquignons, avec tout le respect que nous devons à ceux qui exercent le métier de maquignon.

Amel Bouchaib

1 Comment

  • Mellah hocine
    8 octobre 2021 10:10

    Des milliards ont été distribués gracieusement et une minorité en a profité, mais on ne parle que de comparution devant la justice , alors que ….. pour un milliard de fois moins que ça des algériens se sont retrouvés en prison .
    Décidément , tant que cette justice ( si justice il y a) reste dans ses bottes l’Algérie ne verra pas la lumière d’une vie paisible.

Envoyer un commentaire

0Shares