DIA | Mahrez, Berrahma et Ghezzal enfoncent le Makhzen et confirment les liens fraternels entre les peuples algérien et marocain
67394
post-template-default,single,single-post,postid-67394,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Mahrez, Berrahma et Ghezzal enfoncent le Makhzen et confirment les liens fraternels entre les peuples algérien et marocain

DIA-28 mai 2022: Trois joueurs de l’équipe nationale de football, à savoir le capitaine de l’équipe, Ryadh Mahrez ainsi que Rachid Ghezzal et Said Berrahma, sont en vacances au Maroc, précisément à Marrakech. Quels que soient les commentaires de certains internautes anonymes sur les réseaux sociaux, le choix de ces joueurs de passer leurs vacances au Maroc est un message qui conforte la position algérienne et jette le discrédit sur le Makhzen et ses manœuvres.

En effet, les autorités algériennes, à leur tête le président de la République Abdelmadjid Tebboune, ont toujours soutenu qu’il n’y a pas de problème entre l’Algérie et le Maroc et plus précisément entre les peuples des deux pays. Les Algériens et les Marocains sont des peuples frères, sauf que le Pouvoir marocain et le Makhzen ont toujours trahi l’Algérie.

La normalisation des relations diplomatiques par le Maroc avec l’entité sionistes et les visées malintentionnées du Makhzen ont amené l’Algérie à rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc, tout en considérant que les peuples des deux pays demeurent frère et unis. Cela explique le choix de trois joueurs de l’équipe nationale de passer leurs vacances au Maroc. Ils auront confirmé toute l’estime qu’éprouvent les Algériens à leurs frères marocains. Ces derniers éprouvent le même sentiment, en témoigne leur compassion avec les Algériens lors de l’élimination de l’équipe nationale de la coupe du monde 2022.

La présence de Mahrez, Ghezzal et Berrahma au Maroc, aura constitué un cinglant revers au Makhzen qui a toujours tenté de justifier les échecs de la politique du pouvoir marocain par la rupture des relations avec l’Algérie.

Amir Hani

118 Comments

  • Ahmed El ouaryaghly
    29 mai 2022 16:45

    Je dirais plutôt le contraire, l’Algérie qui ferme ses frontières, interdit son espace aérien et rompt les relations diplomatiques de façon unilatérale.
    Nos frères algériens savent très bien qu’ils sont les bienvenus au Maroc.

    • Mellah hocine
      31 mai 2022 16:13

      Merci et comme le disent si bien les anciens , je vous renvoies à ces citations :
      Nos rêves ne rentrent pas dans leurs urnes » (Slogan des Indignados lors des manifestations de la Puerta del Sol à Madrid du 15 mai 2011)
      « Nous sommes comme des nains juchés sur des épaules de géants (les Anciens), de telle sorte que nous puissions voir plus de choses et de plus éloignées que n’en voyaient ces derniers. Et cela, non point parce que notre vue serait puissante ou notre taille avantageuse, mais parce que nous sommes portés et exhaussés par la haute stature des géants. » (Bernard de Chartres)
      Et à Hocine Ait Ahmed -Allah irrahmou -d’ajouter : Loin de toute forme de défaitisme, de paternalisme et de démagogie, il n’a jamais manqué de lier l’espoir à la responsabilité collective des maghrebins. Tout en marquant la solidarité inter générationnelle, il n’a jamais désespéré de voir l’émergence de nouvelles élites à la mesure des défis de là region. Balayant toute velléité au mimétisme et à la subordination, son parcours devrait résonner dans nos oreilles aux accents de ces paroles de Zarathoustra : « On n’a que peu de reconnaissance pour un maître quand on reste toujours élève. »

Envoyer un commentaire

0Shares