DIA | Makri affiche ses ambitions de devenir…Premier ministre
61449
post-template-default,single,single-post,postid-61449,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Makri affiche ses ambitions de devenir…Premier ministre

Spread the love

DIA-24 mai 2021: Le président du Mouvement pour la paix et la société (MSP), Abderrezak Makri, n’a pas caché ses ambitions ou son audace de devenir Premier ministre dans le futur gouvernement qui sera issu des élections législatives du 12 juin prochain.

Makri a indiqué, dans un de ses meetings à l’occasion de la campagne électorale des législatives du 12 juin prochain, que le MSP est disposé à participer au futur gouvernement pas uniquement avec des ministres, mais en tant que “partenaire”.

“Nous ne voulons pas de postes de ministres, mais plus que cela”, a-t-il dit, insinuant que le MSP veut le poste de Premier ministre ou de chef du gouvernement. Au temps de l’ancien Pouvoir, le MSP sous la présidence de Makri, avait refusé d’intégrer ou de retourner au gouvernement. Il avait même retirer ses ministres du gouvernement et s’était retiré aussi de l’Alliance présidentielle au temps de Abdelaziz Bouteflika.

Aujourd’hui, le MSP veut revenir au gouvernement et à travers les propos de son président, ce parti voit grand. On vous le disait déjà que Makri veut ressembler à l’actuel président turc, Recep Tayyip Erdogan.

Ce dernier avait pu devenir Premier ministre après la victoire de son parti insmaiste (AKP) aux législatives en Turquie. Chemin faisant, Erdogan a réussi à devenir président de la République. Le MSP de Makri semble nourrir la même ambition ou illusion.

Amir Hani

1 Comment

  • Mellah hocine
    24 mai 2021 14:12

    Illusion qui se transforme cauchemar , car Mari ne sait pas comment fonctionne le régime algérien . Est il sûr que les résultats des prochaines législatives boulverseront la recomposition du gouvernement ? En effet, le dossier de candidature aux élections du 12 juin de la fille d’Abderrezak Makri a été rejeté, par l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE).
    De plus , il ignore tout de certaines régions qui le rejettent fondamentalement, notamment en Kabyle qu’il considère comme une région rebelle . Selon lui, la wilaya de « Tizi Ouzou vit actuellement une période exceptionnelle, une période de domination ponctuée par une atmosphère d’absence de démocratie ». Il ajoute que ceux qui sont derrière cette situation « c’est le système politique qui a géré cette région pendant des années d’une manière fausse, et ce, sur tous les plans ».. Plus grave encore, le leader du parti islamiste affirme que « les services de sécurité se sont convenu avec eux (les forces politiques dans la région NDLR) pour que les islamistes ne réussissant pas dans la Kabylie ».
    Comment un individu pareil peut il prétendre à un poste de premier ministre ?

Envoyer un commentaire