DIA | Manque de vigilance dans les marchés et les mosquées : risque d’une 3e vague en Algérie
60618
post-template-default,single,single-post,postid-60618,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Manque de vigilance dans les marchés et les mosquées : risque d’une 3e vague en Algérie

DIA-17 avril 2021: Le nombre de nouveaux cas de contamination est reparti à la hausse depuis quelques jours, ce qui est prévisible compte tenu de la démobilisation constatée chez les citoyens, mais aussi du discours rassurant des autorités sur la pandémie du Coronavirus, ont averti plusieurs spécialistes.

La hausse des cas de contamination était prévisible en raison d’abord des mesures d’allègement prises par les autorités, sachant que le confinement partiel ne concerne actuellement que 9 wilayas, alors que le dé-confinement est totale dans les autres wilayas.

Ces mesures d’allègement présentent un risque pour la santé publique puisqu’elles ne sont pas accompagnées par d’autres mesures, notamment le vaccin. Dans les pays voisins, bien que le nombre de personnes vaccinées soient élevées par rapport à l’Algérie, le nombre de contamination demeure très élevé. En Algérie, le nombre de contaminations est reparti à la hausse et, plus grave encore, la vaccination de la population accuse un retard inquiétant.

Cette situation est aggravée par la baisse de vigilance de la part de la population. Dans les marchés et centres commerciaux, les Algériens ne respectent plus les mesures de distanciation, alors que le port de la bavette est quasiment nul. Pis encore, dans plusieurs commerces, il n’est pas fait obligation aux citoyens de porter la bavette.

Même constat dans les mosquées où la distanciation sociale n’est pas respectée, malgré l’insistance des imams quant à l’observation de ces mesures. Le port de la bavette est également abandonné par les fidèles qui deviennent incontrôlables à l’intérieur des mosquées. Ces mêmes fidèles ferment les fenêtres des mosquées en ces premiers jours de Ramadhan, en raison du froid et de la baisse des températures, créant ainsi un espace fermé, favorable aux contaminations et à la propagation du Coronavirus.

Autant de facteurs qui risquent d’aggraver la situation et de voir le nombre de contaminations augmenter davantage, ce qui expose l’Algérie à une 3e vague, après celle de novembre dernier.

Dans le monde, la situation n’est pas reluisante dans la mesure où les nouveaux cas et des décès liés au Covid-19 continuent d’augmenter “à un rythme inquiétant”, a alerté l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). 

Selon les dernières estimations de l’OMS, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 enregistré chaque semaine a presque doublé au cours des deux derniers mois.

“A l’échelle mondiale, notre message à tous, dans tous les pays, reste le même : nous avons tous un rôle à jouer pour mettre fin à la pandémie”, a rappelé le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Amir Hani

2 Comments

  • Seladji
    18 avril 2021 0:45

    Pas d,accord sur les mosquées

  • Mellah hocine
    18 avril 2021 11:31

    Manque de vigilance ? Sûrement pas , puisque l’État est absent . Oui l’État est absent , que font les policiers qui circulent dans leurs voitures en faisant semblant de ne rien voir , ils ne font que pavaner à travers les rues des villes et villages sans apostropher un quelconque citoyen qui ne respecte pas les gestes barrières ?. L’État etait absent depuis le début de l’épidémie , sauf qu’il est présent dans les marchés du hirak et les interdictions de quitter le territoire national. Que de citoyens ont perdu leur proche sans en avoir l’occasion de les accompagner à leur dernière demeure. Mais le bon Dieu est là, il fera en sorte que toute personne ayant pris ou ayant participer a toutes ces décisions se verrait réserver le même sort. Amen.

Envoyer un commentaire

0Shares