DIA | Mécontent après un remaniement : La junte arrête le Président malien et son Premier ministre
61470
post-template-default,single,single-post,postid-61470,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Mécontent après un remaniement : La junte arrête le Président malien et son Premier ministre

Spread the love

DIA-25 mai 2021: Le président malien Bah N’Daw et son Premier ministre Moctar Ouane ont été conduits sous escorte au camp militaire de Kati (Ville garnison à 15 km de Bamako), lundi dans l’après-midi, a-t-on appris de sources concordantes.

Les deux dirigeants ne sont pas ressorti du camp militaire jusqu’à 20h GMT, laissant libre-cours aux interprétations d’un éventuel nouveau coup d’Etat.

L’incident est survenu juste après l’annonce à la télévision d’Etat de la nouvelle équipe gouvernementale, dévoilée par le Premier ministre de la transition Moctar Ouane.

D’après des médias locaux dont “Studio Tamani” (Indépendant) et des conseillers à la primatures préférant garder l’anonymat, le Président et son Premier ministre auraient été forcés par des éléments des Forces armées maliennes de se rendre à Kati.

Mais, d’autres sources évoquent qu’il s’agirait d’un acte de mécontentement de l’ancien Comité national pour le salut du peuple (CNSP) suite à l’éviction de deux de ses éléments influents remplacés dans la nouvelle équipe formée par Moctar Ouane.

Il s’agit des colonels Sadio Camara (qui tenait le ministère de la Défense et Anciens combattants) et Modibo Koné, ancien ministre de la Sécurité et de la protection civile.

Selon certaines sources proches de la junte, ils seraient les «vrais» cerveaux de la mutinerie qui avait abouti au renversement du président Ibrahim Boubacar Kéita le 18 août 2020.

Ils ont été remplacés dans la nouvelle équipe par, respectivement, le Général de Brigade Souleymane Doucouré et le Général de Division Mamadou Lamine Ballo.

Si le calme serait revenu à Kati où les voies d’accès au camp militaire avaient été coupées, Bah N’Daw et Moctar Ouane seraient toujours au Camp Soundiata.

1 Comment

  • Mellah hocine
    25 mai 2021 13:17

    Un commentaire ? Quel commentaire faire dans de pareilles conditions ?

Envoyer un commentaire