DIA | Mohamed VI accepte de se rendre en Israël mais à deux conditions
58921
post-template-default,single,single-post,postid-58921,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Mohamed VI accepte de se rendre en Israël mais à deux conditions

DIA-18 janvier 2021: Invité à se rendre en Israël dans le cadre d’une visite d’État suite à l’accord de normalisation des relations signé par les deux pays le 22 décembre à Rabat, le roi Mohammed VI pose deux conditions à sa visite en Israël, rapporte le site russe Sputnik. 

Selon ces sources, «le souverain chérifien exige que soit annoncée lors de sa visite la reprise des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens». Dans le même sens, «il demande que lui soit organisée une rencontre avec Mahmoud Abbas au cours de la même visite».

Selon les même sources, c’est l’ancien ambassadeur d’Israël en Égypte, David Govrin, qui dirigera la mission israélienne au Maroc à titre temporaire et s’appliquera à promouvoir cette visite.

Avec ses conditions, le souverain chérifien qui préside le Comité Al-Qods et l’Organisation pour la coopération islamique (OCS),  Mohammed VI veut se rattraper et redonner à son pays le rôle de médiateur dans les négociations de paix, à l’instar de sa contribution à la paix israélo-égyptienne et aux processus d’Oslo et de Casablanca».

L’accord de paix signé avec Israël, la position de principe du Maroc envers la cause palestinienne a été remise en cause malgré les assurances sans garantis des marocains. 

Le souverain chérifien prétend déployer tous les efforts nécessaires pour «préserver le statut spécial de la ville de Jérusalem-Est, capitale naturelle de l’État palestinien». Mais en Palestine et dans les pays arabes hostiles à la normalisation avec Israël comme l’Algérie et le Liban, la position du Maroc demeure ambigu et ses promesses d’une Palestine libre est un leurre.   

Amir Hani  

116 Comments

  • Mellah hocine
    19 janvier 2021 16:05

    Pourquoi Mohammed 6 n’invitera pas Mahmoud Abbas au Maroc afin de discuter , avant d’aller chez ses amis israéliens ? Le roi s’est fait enfoncer un clou dans sa chaussure par Trump auquel il pouvait répondre par la négative sur le rétablissement des relations avec Israël. Mais les yeux plus grands que le ventre il voulait récupérer le Sahara occidental . Dommage pour lui car cette idée sera remise en cause par l’ONU.

Envoyer un commentaire

0Shares