DIA | Restrictions liées au Covid: La France place l’Algérie et le Maroc sur la liste rouge
64122
post-template-default,single,single-post,postid-64122,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Restrictions liées au Covid: La France place l’Algérie et le Maroc sur la liste rouge

DIA-19 août 2021: L’Algérie et le Maroc ont été frappés par de nouvelles restrictions par les autorités françaises. Leur couleur passe d’orange à rouge sur la carte du gouvernement.

L’Algérie et le Maroc étaient considérés comme «pays dans lesquels on observe une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants». Ils sont désormais placés dans la troisième catégorie de la classification du gouvernement français, de couleur rouge.

Elle regroupe, selon les autorités françaises, les «pays dans lesquels une circulation active du virus est observée avec une présence de variants préoccupants». Cela s’accompagne par l’entrée en vigueur de nouvelles mesures pour les voyageurs en provenance et à destination de ces deux pays. Pour autant, les voyageurs vaccinés peuvent toujours s’y rendre sans trop de tracas.

Pour aller au Maroc, ces derniers sont soumis aux mêmes conditions que lorsque le royaume était classé orange : certificat de vaccination, test PCR négatif datant de moins de 48 heures avant l’embarquement et fiche sanitaire. Pour le retour en France, il ne leur sera demandé que le certificat de vaccination.

Les non-vaccinés, en revanche, ne pourront plus rejoindre le Maroc pour du tourisme. Ils devront en effet prouver un motif impérieux pour pouvoir y voyager. Les Français déjà sur place sont autorisés à rentrer dans l’Hexagone à condition de présenter un test PCR négatif de moins de 48 heures avant leur vol, effectuer un test antigénique à leur arrivée à l’aéroport, et se soumettre à une quarantaine de dix jours contrôlée par les forces de sécurité.

Les mêmes restrictions frappent les non vaccinés souhaitant se rendre ou rentrer d’Algérie. Les voyageurs vaccinés doivent respecter les conditions de voyage imposé par les autorités algériennes, soit présenter un test PCR négatif de moins de 36 heures et effectuer un test antigénique à l’arrivée sur le sol algérien. Pour le retour en France, là aussi, le certificat de vaccination est suffisant.

Dans les deux pays, le tourisme est de toute façon entravé par une série de restrictions sanitaire. À commencer par le couvre-feu, en vigueur de 21 heures à 5 heures au Maroc et de 20 heures à 6 heures dans certaines régions d’Algérie. Selon l’université John Hopkins, un tiers de la population est entièrement vacciné au Maroc alors qu’en Algérie, la couverture vaccinale n’atteint pas les 2% de la population.

1 Comment

  • Mellah hocine
    20 août 2021 10:43

    En Algérie, la couverture vaccinale n’atteint pas les 2% de la population..
    Argument assez valable pour placer l’Algérie en liste rouge , mais en fait avons cette liste rouge en Algérie ?
    Début juin , l’Algérie avait procédé à une ouverture partielle de ses frontières aériennes avec cinq vols par semaine vers la France , le drame c’est que les Algériens arrivant à l’aéroport étaient soumis à une quarantaine dans des hôtels alors que les étrangers , notamment les français passaient directement la douane pour se rendre dans le véhicule qui les attendait.
    Dans cette affaire , on ne peut que saluer cette mesure prise par la France à l’égard de citoyens algériens et marocains qui ne respectent aucune mesure sanitaire , car on a bien vu toutes bousculades , sans masque, autour des points de vente des billets ou encore à l’aéroport lors de l’embarquement. .
    On a comme l’impression qu’il que la France comme pays étranger où l’on doit se rendre, alors que des étudiants algériens inscrits dans des Universités russes , ils sont restés bloquer en Algérie par la faute de cette dépendance vis à vis de la France. Pourtant , il y a actuellement un vol hebdomadaire vers Moscou , mais ces étudiants sont refoulés de l’aéroport . Le MAE doit intervenir pour ces jeunes étudiants afin de rejoindre leur université.

Envoyer un commentaire

0Shares