DIA | Un match inter quartier dans le nouveau stade olympique d’Oran : Qui est responsable? (Vidéo)
62214
post-template-default,single,single-post,postid-62214,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Un match inter quartier dans le nouveau stade olympique d’Oran : Qui est responsable? (Vidéo)

DIA-19 juin 2021: L’image fait le buzz sur les réseaux sociaux. Un jour après son inauguration et l’organisation du match Algérie contre le Libéria, des individus ont squatté le nouveau stade olympique d’Oran pour organiser un match inter-quartier. C’est un véritable scandale ! 

Ainsi après 15 ans d’attente, des personnes irresponsables ont mis en péril la nouvelle pelouse du stade d’Oran qui à couté énorme budget en devise fortes, en permettant à des individus d’organiser un match de complaisance. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, les algériens ont violemment condamné cette grave négligence à seulement une année avant le coup d’envoi des jeux Méditerranéens.

Un méchoui dans le stade 

Dans une autre vidéo on voit que les organisateurs ont installé un barbecue pour un méchoui sur la main courante. Une image scandaleuse pour un stade qui a couté des milliards au contribuables. 

A l’heure actuelle, aucune réaction officielle des responsables locaux et encore moins du MJS. Des sanctions vont-elles tombés comme ce fut le cas pour le wali de Bechar? 

Amel Bouchaib 

1 Comment

  • Mellah hocine
    21 juin 2021 11:20

    C’est fini , la décadence est bien là , plus aucun responsable n’est à sa place . Est ce que le slogan du hirak  » yetnahaw gaa- est d’actualité ? Probablement, non, sûrement puisque des parasites continuent de régenter notre quotidien avec des pratiques néfastes . Ces responsables du nouveau stade d’Oran doivent être jugés et condamnés pour dégradation des biens publics.

Envoyer un commentaire

0Shares