DIA | Algérie–France : Elisabeth Borne attendue le 9 et 10 octobre à Alger avec 16 ministres
69915
post-template-default,single,single-post,postid-69915,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Algérie–France : Elisabeth Borne attendue le 9 et 10 octobre à Alger avec 16 ministres

DIA-05 octobre 2022: La première ministre française, Elisabeth Borne sera à Alger pour la tenue du Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) les 9 et 10 du mois en cours.

Aïmene Benabderrahmane doit concrétiser avec son homologue algérien Elisabeth Borne, lors de ce comité, le « partenariat » conclu entre les présidents des deux pays fin août, suite à la visite d’Emmanuel Macron en Algérie.

Attendue dès dimanche en Algérie, Élisabeth Borne sera entourée d’une délégation conséquente pour sa première visite à l’étranger. Pas moins de 16 ministres l’accompagneront pour continuer de ressouder les liens entre Paris et Alger. «Cela montre l’étendue des sujets qui seront évoqués», insiste-t-on à Matignon, où l’on prépare ce déplacement de 48 heures depuis plusieurs semaines.

Bruno Le Maire (Économie), Gérald Darmanin (Intérieur), Catherine Colonna (Affaires étrangères), Olivier Dussopt (Travail), Agnès Pannier-Runacher (Transition énergétique), Pap Ndiaye (Éducation nationale) ou encore Rima Abdul Malak (Culture) seront présents.

Il s’agit de participer à la 5e session du comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN), un format qui rassemble les gouvernements algérien et français. Il n’a pas été réuni depuis décembre 2017 (à Paris), notamment du fait de la dégradation de la relation entre les deux pays.

Durant cette visite, « les membres des gouvernements français et algérien se réuniront pour réaffirmer leur détermination à promouvoir l’amitié entre la France et l’Algérie et approfondir la coopération bilatérale dans les  domaines d’intérêt commun », selon ce qui a été publié par Matignon le 24 septembre dernier. En ajoutant aussi que lors de ce CIHN « La jeunesse des deux pays » sera au cœur de cette rencontre, permettant « d’avancer sur les questions économiques et la transition écologique ».

 

Envoyer un commentaire

0Shares