DIA | Mouloudji, la ministre de la culture répond avec « élégance » au ministre de la culture marocain
69910
post-template-default,single,single-post,postid-69910,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Mouloudji, la ministre de la culture répond avec « élégance » au ministre de la culture marocain

DIA-05 octobre 2022: La ministre de la culture algérienne Soraya Mouloudji a répondu avec élégance au ministre marocain de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication Mohamed Mehdi Bensaid en arborant à l’APN, le foulard aux motifs du Zelige du Mechouar qui avait tant irrité le Maroc. 

Avec ce geste, la ministre de la Culture et des arts algérienne a tenu à revendiquer avec intelligence et beauté le patrimoine matériel de la culture algérienne du Zelige.

Pour rappel, le ministre marocain de la culture avait présenté une plainte auprès d’Adidas, l’équipementier de l’équipe nationale, revandiquant la paternité le motif du Zelige, qui était mis sur les maillots d’entrainement de l’équipe algérienne lors du match contre le Nigeria. 

La firme allemande avait rapidement répondu sur Twitter, qu’elle avait tiré son inspiration pour le maillot du Zelige existant au palais de Mechouar à Tlemcen, dans le nord-ouest de l’Algérie.     

Depuis, plusieurs reportages et déclarations de responsables algériens et étrangers rappellent que les motifs du Zelige n’appartient pas exclusivement au Maroc mais existent aussi bien en Espagne qu’en Algérie et que la Tunisie.

Aujourd’hui, les marocains ont rendu célèbre le motif, est plusieurs grandes marques de vétemments ont adopté le motif du Zelige pour la fabrication de cravates et de foulards.

Amel Bouchaib 

Envoyer un commentaire

0Shares