DIA | Après s’être adressé aux Algériens, le Président Tebboune reprend ses activités à l’international
57834
post-template-default,single,single-post,postid-57834,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Après s’être adressé aux Algériens, le Président Tebboune reprend ses activités à l’international

DIA-15 décembre 2020: Après avoir rassuré les Algériens en leur adressant un message, dimanche dernier, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a repris ses activités diplomatiques au niveau international. Ce mardi, il a adressé un message de félicitations au Président de la première puissance mondiale, Joe Biden, à l’occasion de son élection.

“M. Joe Biden, Président élu des Etats-Unis d’Amérique, je vous adresse mes plus chaleureuses félicitations à l’occasion de votre élection populaire et par le collège des grands électeurs. Je suis sûr que votre élection donnera beaucoup d’espoir au monde et aux Etats-Unis. Bonne chance”, a écrit le Président Tebboune sur son compte twitter.

Il s’agit d’un double message du Président Tebboune. En premier, il a tenu à marquer sa présence et la reprise de ses activités pour apporter un nouveau démenti à ce qui a été dit et raconté à la suite de sa première apparition, après le 28 octobre dernier, date de son évacuation en Allemagne.

En s’adressant au président des Etats-Unis, le chef de l’Etat aura confirmé au niveau international la reprise de ses activités.

Deuxièmement, il s’agit d’un message adressé au nouveau président américain et ignore par la même occasion Donald Trump qui s’est mêlé dans la question du Sahara occidental, laquelle relève exclusivement des Nations-Unies. Une manière de rejeter le tweet de Trump et de reconnaitre Biden.

Hier, le Président Tebboune avait reçu un appel téléphonique de la chancelière allemande, Angela Merkel qui s’était enquise de l’état de santé du chef de l’Etat. En somme, ces activités devraient mettre un terme à tout ce qui se dit sur la santé du Président et son avenir à la tête du pays.

Amir Hani

Envoyer un commentaire