DIA | Cacophonie au ministère de la Santé sur la “réception” ou “l’arrivée” du vaccin anti-Covid
58774
post-template-default,single,single-post,postid-58774,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Cacophonie au ministère de la Santé sur la “réception” ou “l’arrivée” du vaccin anti-Covid

DIA-11 janvier 2021: Le ministère de la Santé a réagi aux déclarations du directeur général de la prévention et de la promotion de la santé et porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la Covid-19, Djamel Fourar qui a indiqué ce lundi matin sur les ondes de la Radio nationale Chaîne 3 que “la réception par l’Algérie du premier lot du vaccin russe Spoutnik V est “imminente”.

“C’est imminent. Ce sera probablement demain ou après-demain. Cela reste tributaire des actions qu’entreprend l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) avec le partenaire russe pour acquérir le vaccin”, a précisé M. Fourar qui était l’invité de l’émission “L ‘invité de la rédaction”, animée par Souhila El Hachemi.

Selon Fourar, l’Algérie va pouvoir recevoir au cours du premier trimestre 2021, entre 8 et 10 millions de doses pour vacciner 20% de la population”, ajoutant qu'”il y a d’autres vaccins qui nous intéressent, car ils ont les mêmes caractéristiques que Spoutnik V”, citant à cet effet le vaccin britannique AsrtraZenica.      

Dans la soirée de ce mercredi, le ministère de la Santé a réagi a démenti les propos de son DG de la prévention en affirmant que l’arrivée du vaccin est programmée pour le mois en cours et s’engage à “informer les citoyens dès sa réception”.

Réagissant à une information reprise par certains organes de presse sur “la réception du vaccin contre covid-19 pour le 12 ou 13 janvier 2021”, le ministère de la Santé tient à préciser que les déclarations du Dr Djamel Fourar “ont été mal interprétées” et qu’en “aucun cas, il n’a affirmé la réception dudit vaccin”.

Il s’avère que les déclarations du Dr Fourar n’ont pas été “mal interprétées”, mais il semble qu’il a été piégé ou déstabilisé par les questions pertinentes et directes de l’animatrice de l’émission Souhila El Hachemi.

Amel Bouchaib

Envoyer un commentaire