DIA | Cinéma algérien : Deux films en course pour la candidature aux Oscars
9565
post-template-default,single,single-post,postid-9565,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Cinéma algérien : Deux films en course pour la candidature aux Oscars

DIA-06 septembre 2016: Le cinéma algérien s’apprête à déposer comme chaque année sa candidature pour la course aux Oscars pour le meilleur film en langue étrangère. Une commission a été installée par le ministère de la Culture pour choisir le film qui représentera l’Algérie aux Oscars en février 2017. La commission qui est composée de quatre membres, présidée par Mohamed Lakhdar Hamina, le doyen des cinéastes algériens, Ahmed Bedjaoui le président du Fdatic, Yacine Laloui producteur et Yazid Khodja Producteur, se réunira demain à 18h pour choisir entre deux films algériens : « Le puits » de Lotfi Bouchouchi et « En route pour Istanbul » de Rachid Bouchareb. C’est le film de Lotfi Bouchouchi qui part favori en raison d’abord du thème exposé : Le film évoque la révolution algérienne à travers la souffrance des habitants d’un village. Mais aussi par son succès dans les festivals dans le monde. Le film « le puits » a remporté 10 prix à travers les festivals d’Alexandrie, de Montréal, d’Oujda, d’Oman, de Carthage et tout récemment d’Oran. Alors que le film de Bouchareb n’évoque pas l’Algérie et parle plutôt  de l’histoire d’une mère belge, qui a vu sa fille partir en Syrie faire le Djihad. « En route pour Istanbul » est surtout un téléfilm produit par la chaîne franco-allemande ARTE, diffusé le  22 avril 2016. Le film a été présenté la première fois hors compétition au Festival de Berlin et a été programmé ensuite au Festival du cinéma africain de Khouribga au Maroc où il a obtenu le prix du meilleur scénario. A l’issue de ses deux dossiers, la commission devra choisir démocratiquement le film qui représentera l’Algérie aux Oscars, la plus importante manifestation audiovisuelle récompensant un film cinéma.  L’Algérie demeure le seul pays arabe et africain à avoir déposé le plus de candidatures. 16 candidatures pour l’Oscar du meilleur film étranger ont été recevables par l’académie des arts et du cinéma depuis 1969. L’Algérie  a été nominée quatre fois en short list dont trois fois avec Rachid Bouchareb pour ses films « Poussière de vie, indigènes » et « Hors la loi » et obtenu une fois l’Oscar en 1970 avec le film Z de Costa Gavras.

Salim AGGAR

Envoyer un commentaire

0Shares