DIA | Décès du grand comédien de cinéma et du théâtre algérien Ahmed Benaissa
67336
post-template-default,single,single-post,postid-67336,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Décès du grand comédien de cinéma et du théâtre algérien Ahmed Benaissa

DIA-20 mai 2022: La scène culturelle algérienne s’est réveillée ce vendredi avec une mauvaise nouvelle. Le grand comédien de théâtre et de cinéma Ahmed Benaissa est décédé en France à l’âge de 78 ans des suites d’une grande maladie. Il fait partie de la génération d’or du cinéma et du théâtre algérien.  Il était célèbre avec sa voix rauque et sa facette participa à plus de trente films cinéma.

Né le 2 mars 1944 à Alger.  Il est surtout connu pour les rôles dans les films acclamés par la critique « Étoile aux dents » ou « Poulou le magnifique », « Les portes du soleil » et « Close Enemies ». En Algérie, il est connu également pour son rôle dans le film « Leila et les autres » et surtout « Kahla ou Beida » de Bouguermouh.   

Il est né en Algérie dans une famille de cinq filles et quatre garçons. Son père était un militant qui a été arrêté et emprisonné en Algérie. Cependant, il a ensuite été libéré après l’indépendance. Il a ensuite déménagé à Paris, en France. Il a vécu près de 18 ans en France. Durant cette période, il suit une formation à l’École nationale de théâtre. Il est marié et père de deux garçons.

En 1971, Benaïssa commence sa carrière au cinéma avec le film Étoile aux dents ou Poulou le magnifique réalisé par Derri Berkani. Il a joué le rôle ‘Jibé’ dans ce film. Fort du succès du film, il reçoit plusieurs films les années suivantes comme les films algériens Leïla et les autres en 1977 réalisé par Sid Ali Mazif, Buamama en 1985 réalisé par Benamar Bakhti et la comédie populaire Le Clandestin en 1989 réalisé par Bakhti.

Il a joué le rôle principal de ‘Haroun’, dans le film « L’Étranger » de Camus avec le réalisateur Etore Scola. Il a joué et mis en scène au Théâtre National d’Alger, ainsi qu’au Théâtre Régional d’Oran. Il a également dirigé le Théâtre Régional de Sidi Bel Abbès. En 2013, il remporte le prix de la meilleure réalisation pour le film « Nedjma ». Benaïssa a joué le rôle de ‘Rida’ dans le premier long métrage tunisien de Ramzi Ben Sliman « Ma Révolution » sur la révolution tunisienne. Il joua également dans les films très engagé comme « Papicha », « Roma oula touma » ou encore « Hors la loi » de Rachid Bouchareb   Au Théâtre, la tournée avec Meursaults se poursuit en France en 2017. Depuis la crise du Covid Benaissa était installé en France où il participa dans plusieurs films français. Son dernier film « Goutte d’or » a été tourné en 2022 avec le réalisateur  Clément Cogitore. Sa disparition est une grande perte pour le cinéma et le théâtre algérien.

Salim Bey 

Envoyer un commentaire

0Shares