DIA | Distribution des fruits et légumes:  le Premier ministre exige une marge bénéficiaire de moins 20%
65742
post-template-default,single,single-post,postid-65742,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Distribution des fruits et légumes:  le Premier ministre exige une marge bénéficiaire de moins 20%

DIA-14 décembre 2021: Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a mis l’accent sur la maitrise de la chaîne de distribution des fruits et légumes et a exigé que la marge bénéficiaire n’excède pas 20%.

Une décision qui contraste avec la réalité du terrain quand on sait qu’un kilogramme de tomate est écoulé à plus de 200 DA, alors que la pomme de terre avait atteint les 160 DA le kilogramme. D’autres fruits et légumes de la saison sont écoulés à des prix inaccessibles, ce qui est en contradiction avec les instructions du Premier ministre. A cela s’ajoutent les prix de la volaille et des œufs qui se sont envolés depuis plusieurs semaines !

Il a relevé lors de sa visite à la Foire de la production algérienne (FPA) l’abondance de la production, mais les prix affichés ne permettent pas à toutes les franges de la société d’accéder à ces produits.

« Les fruits doivent être une alimentation de base et non pas de luxe », a-t-il estimé, recommandant ainsi la nécessité de maitriser la chaîne de distribution allant de l’agriculteur au consommateur.

D’habitude les grossistes et les détaillants font valoir le prétexte de l’offre et de la demande pour justifier la hausse des prix. Or, actuellement il y a une forte offre, mais la demande reste faible en raison des prix trop élevés. Malgré cette situation, les prix demeurent élevés, ce qui dénote de la mainmise des spéculateurs et autres parasites sur les marchés des fruits et légumes.

Mohamed Nassim

0Shares