DIA | La balance commerciale enregistre un excédent de 1,04 milliard de dollars fin novembre
65745
post-template-default,single,single-post,postid-65745,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

La balance commerciale enregistre un excédent de 1,04 milliard de dollars fin novembre

DIA-14 décembre 2021: La balance commerciale a enregistré un excédent de 1,04 milliard USD fin novembre dernier, a fait savoir lundi à Alger le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane.

Lors d’une tournée effectuée dans les différents pavillons de la Foire de la production algérienne (FPA), M. Benabderrahmane a indiqué que “grâce à la maitrise du marché national, nous avons pu réaliser, au 30 novembre dernier, des chiffres inimaginables par le passé”.

Il a précisé que la balance commerciale a enregistré un excédent d’1,04 milliard USD, ce qui reflète en premier lieu l’augmentation des exportations hors hydrocarbures à 4,5 milliards USD, parallèlement aux mesures de maitrise et de rationalisation des importations.

1 Comment

  • Mellah hocine
    14 décembre 2021 14:53

    Un excédent commercial est une mesure économique d’une balance commerciale positive, dans laquelle les exportations d’un pays dépassent ses importations. Pour faire simple :
    Balance commerciale = valeur totale des exportations – valeur totale des importations

    Il y a excédent commercial lorsque le résultat du calcul ci-dessus est positif. Un excédent commercial représente une entrée nette de revenu et de monnaie nationale en provenance des marchés étrangers. Il est l’inverse d’un déficit commercial, qui représente une sortie nette, et se produit lorsque le résultat du calcul ci-dessus est négatif.
    Petit récapitulatif de principes pour comprendre que les exportations algériennes dépassent largement les importations , mais ne faudrait il pas préciser les outils de calculs . Si on introduit le paramètre hydrocarbures , il serait insensé de ne pas avoir un excedent .
    Sortir de la dépendance des hydrocarbures reste une valeur sûre de calcul de cette balance , mais cela reste un vain projet que tous les ministres passés au poste ne cessent de nous vendre.
    De ce fait , un excédent commercial peut créer de l’emploi et de la croissance économique, mais peut également entraîner une hausse des prix et des taux d’intérêt au sein d’une économie , paramètres qui restent assez dilués dans une gestion qui ne sort pas de l’à peu près .
    Évitons , tout de même , de suivre le chemin du Venezuela dont la situation sociale et économique est des plus déplorables . Pourtant la balance commerciale du Venezuela est continuellement largement excédentaire. Cet excédent est dû à l’augmentation de la production pétrolière.

Envoyer un commentaire

0Shares