DIA | Echourouk News lance ses guignols de l’info et humilie Moncef Marzouki (Vidéo)
58446
post-template-default,single,single-post,postid-58446,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Echourouk News lance ses guignols de l’info et humilie Moncef Marzouki (Vidéo)

DIA-02 janvier 2021: Pour son premier numéro de l’année, le journaliste d’Echourouk News Billal Kebache a frappé fort pour commencer sa nouvelle émission Week End Story, avec la création des guignols de l’info algériens, pour répondre avec un ton moqueur à certaines déclarations polémiques sur l’Algérie. 

Et la première marionnette à faire son apparition dans l’émission, c’est celle de l’ex président tunisien par intérim Moncef Merzouki, qui a récemment manifesté son soutien au Maroc dans la colonisation du Sahara Occidental. 

Billal Kebache a humilié l’ancien chef de l’Etat tunisien en le poussant à avouer qu’il avait reçu des cadeaux pour exprimer ses soutiens à la politique colonialiste du Maroc. 

Cet épisode risque de faire du bruit en Tunisie où de nombreux observateurs ont critiqué la démarche de l’ancien président tunisien, qui de surcroît a vécu au Maroc, puisque son père Mohamed Marzouki qui était un farouche opposant à Bourguiba s’est exilé au Maroc en 1956 et a vécu entre Tanger, Fes et Marrakech jusqu’à sa mort en 1988. Donc Moncef Marzouki était un habitué des palais marocains, du Makhzen et surtout un privilégié de la famille royale marocaine.  

En tout cas, l’utilisation des guignols dans un programme  politique va faire du bruit, puisque plusieurs hommes politiques algériens et étrangers seront représentés et parfois caricaturés. 

Salim Bey 

Envoyer un commentaire