DIA | Mohamed Mediène, Bachir Tartag, Louisa Hanoune et Saïd Bouteflika acquittés par le tribunal militaire de Blida
58449
post-template-default,single,single-post,postid-58449,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Mohamed Mediène, Bachir Tartag, Louisa Hanoune et Saïd Bouteflika acquittés par le tribunal militaire de Blida

DIA-02 janvier 2021: Le tribunal militaire de Blida a acquitté ce samedi, les deux ex-patrons du renseignement, Mohamed Mediène, dit Toufik, et  Bachir Tartag, la SG du PT Louisa Hanoune, et l’ex conseiller à la présidence de la république, Saïd  Bouteflika, dans un procès en appel ce 2 janvier 2021. L’information a été rendu publique par la chaîne Al Jazeera.

Si Louisa Hanoune et Mohamed Medienne vont être libérés, Tartag et Said Bouteflika vont restés en prison suite à de nouvelles plaintes.

Le 18 novembre dernier, la Cour suprême avait décidé d’annuler les premiers jugements rendus par le tribunal militaire de Blida, dans l’affaire des quatre accusés, et de reprogrammer le procès toujours à la Cour militaire de Blida, avec cependant une nouvelle composante d’officiers magistrats.

Mes Khaled Bourayou et Farouk Ksentini, avocats du général Mohamed Mediène, dit Toufik, avaient déclaré, à propos, à Liberté “observer avec optimisme” la perspective du renvoi devant la cour d’appel militaire de Blida, considérant que cela “va dans le sens du droit et de l’application de la loi”.

Pour rappel, les quatre  accusés de «complot contre l’autorité de l’armée» avaient écopés de 15 ans de prison ferme en septembre 2019. Lors du procès en appel, en février 2020, la même peine avait été reconduite pour les deux anciens chefs du renseignement et pour le frère cadet de l’ex président déchu, alors que la secrétaire générale du parti des travailleurs avait vu sa peine réduite à 3 ans de prison dont 9 mois ferme. Elle avait quitté la prison de Blida le jour même, soit le 10 février 2020.

Envoyer un commentaire

0Shares