DIA | Karim Bibi Triki, un “vrai” professionnel des TIC à la tête du secteur des Télécoms
62764
post-template-default,single,single-post,postid-62764,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Karim Bibi Triki, un “vrai” professionnel des TIC à la tête du secteur des Télécoms

DIA-08 juillet 2021: L’une des bonnes nouvelles du gouvernement Aymen Benabderahmane c’est la nomination de Karim Bibi Triki au poste de ministre de la poste et des télécommunications (PTIC).  Jusque-là Directeur Général du groupe Algérie Télécom, il est considéré par les professionnels comme l’homme qu’il faut au secteur très concurrentiel et sensible des télécoms.    

Karim Bibi Triki remplace surtout le très controversé ex-ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar limogé par le président Tebboune le 27 avril dernier. Depuis le ministère de la Poste et des Télécommunications était tenu par intérim par Sid-Ahmed Ferroukhi, ministre de la Pêche et des Productions halieutiques.

Diplômé de l’Université Mohamed Boudiaf des Sciences et de la Technologie d’Oran (USTO) en Ingénierie électronique et Architecture des systèmes, Karim Bibi Triki a entamé sa carrière en 1991 chez Alfatron, entreprise publique spécialisée dans la conception, la production et la commercialisation de systèmes informatiques.

Il a occupé plusieurs postes au sein de cette entreprise, passant du poste d’Ingénieur de développement et de conception à celui de CEO de cette société, entre 2000 et 2009, après avoir occupé la tête du département dans lequel il a été recruté.

Le nouveau ministre des PTIC avait quitté Alfatron pour rejoindre Intel Corporation. Il a d’abord été Responsable du développement des affaires entre 2009 et 2012 avant d’occuper le poste de Directeur Général responsable des pays du Maghreb, Égypte, et Levant, avec pour mission de définir et de mettre en oeuvre la stratégie de développement d’Intel dans la région. Son passage chez le géant américain a duré plus de 11 années.

Durant cette expérience de 25 ans dans l’industrie des TIC, il a ainsi occupé des fonctions non seulement liée à l’Engineering, mais également aux ventes, au marketing et à la gestion d’entreprises.

Les professionnel des TIC en Algérie avaient salué lors de sa nomination à GAT ses efforts « incessants » pour l’essor des TIC en Algérie puis leur développement tout au long de ces dernières années Il est par ailleurs président de la commission « stratégie nationale du numérique » du GAAN (Groupement Algérien des Acteurs du Numérique), qui a pour mission de » fédérer les acteurs de l’écosystème algérien du numérique autour de problématiques business communes et y proposer des solutions durables ». Sa nomination à la tête du ministère des PTIC est qualifiée de « bonne nouvelle » par certains professionnels.

Salim Bey 

2 Comments

  • Mellah hocine
    8 juillet 2021 16:27

    Une carte de visite assez riche et étoffée , pratiquement une évolution dans son domaine durant de longues années , mais aura t il les mains libres pour développer le secteur des TIC?
    Comme le dit le proverbe : une hirondelle peut elle faire le pritemps ?

  • Attout
    9 juillet 2021 16:35

    En tant que spécialiste dans le domaine peut il recruter des ingénieurs dans la spécialités en réseau et télécommunication et Cisco
    Merci au moins on aura
    un connaisseur

Envoyer un commentaire

0Shares