DIA | L’ambassade des États-Unis parraine une conférence et une formation sur la préservation des manuscrits du Maghreb
60346
post-template-default,single,single-post,postid-60346,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’ambassade des États-Unis parraine une conférence et une formation sur la préservation des manuscrits du Maghreb

Spread the love

DIA-02 avril 2021: Dans le cadre d’un projet parrainé par l’ambassade des Etats-Unis à Alger, l’organisation Coalition des Antiquités a organisé une conférence virtuelle de trois jours en collaboration avec le ministère algérien de la Culture et des arts sur le thème de la numérisation et de la préservation de la culture dans la région du Maghreb. Au cours de trois sessions d’une heure chacune, ce forum a réuni des responsables nationaux, des bibliothécaires et des experts du patrimoine pour une discussion sur les défis et opportunités auxquels sont confrontés les pays du Maghreb dans le processus de numérisation de leurs biens culturel irremplaçables.  Des participants d’Algérie, de Libye, de Mauritanie, du Maroc et de Tunisie ont pris part à l’évènement.

A la suite de la conférence, il a été décidé le lancement immédiat d’un nouveau programme de formation au profit de tous les arabophones intéressés.  La Coalition des Antiquités et son partenaire, la Fondation égyptienne de sauvetage du patrimoine (EHRF), dispenseront une formation sur la conservation, la stabilisation, l’inventaire et la numérisation des manuscrits. Le directeur de l’EHRF, Abdelhamid Salah, animera le webinaire gratuit en ligne.  La session se tiendra le 10 avril et est ouverte aux experts, bibliothécaires et membres du public intéressés qui travaillent dans le domaine de la préservation du patrimoine culturel dans la région du Maghreb.

Dans une allocution à l’ouverture de la conférence, la ministre algérienne de la Culture et des arts, S.E. Malika Bendouda a salué les efforts des participants des pays voisins notamment la Tunisie, le Maroc, la Libye et la Mauritanie, affirmant que « Cet événement virtuel est très important à bien des égards. Il a réuni des experts de toute la région pour débattre du sujet contemporain de la numérisation de certains des objets les plus anciens et les plus vénérés du monde, le patrimoine culturel détenu par l’Algérie et nos voisins. Et avec la formation de suivi, nous faisons quelque chose à ce sujet grâce à la coopération régionale et au renforcement des capacités »

La première session, animée par Adam Sigelman de l’ambassade des États-Unis à Alger, s’est concentré sur le développement d’une conception de la façon dont chaque pays aborde la numérisation du patrimoine culturel au niveau national.

Protéger et numériser les manuscrits rares détenus par des particuliers étant un défi commun à tous les pays du Maghreb, cette thématique était au cœur de la deuxième session qui était ouverte au public et a attiré plus de 100 participants. Grâce à la discussion et à un sondage auprès du public, les trois principaux défis identifiés étaient les compétences techniques, la gestion des données et les défis financiers.

Les dernières sessions étaient consacrées à collecter les leçons apprises des deux premières sessions. Le groupe d’experts, dirigé par le co-fondateur de la Coalition des Antiquités et directeur de projet Peter Herdrich, a présenté une discussion axée sur la collaboration régionale et le renforcement des capacités pour relever les défis communs à tous les pays.

Après avoir discuté de l’importance de la collaboration régionale et du renforcement des capacités, Herdrich a annoncé la prochaine formation virtuelle, soulignant que les participants devraient se sentir libres de partager et d’inviter des experts, des praticiens et d’autres personnes qui travaillent à la préservation du patrimoine culturel du Maghreb.

Pour regarder la session publique sur la numérisation des manuscrits au Maghreb : https://youtu.be/tgilsTPYOHw

Pour vous inscrire à la session de formation sur la conservation des manuscrits :

https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_LsCI3keBSQirNeXZC9Da9g

1 Comment

  • Mellah hocine
    3 avril 2021 16:22

    Nouvelle façon de coloniser les pays du MAGHRÉBINS, décidément ces nord- américains ne ratent rien pour poser leurs pieds sur un patrimoine , seul appartenance des pays sus-cités. Déjà que notre histoire , la vraie , reste méconnue de tous les habitants de la zone , voilà que notre patrimoine est parrainé par les USA. Où allons nous , Bon Dieu ? Bien sûr que tout est possible avec tous ces régimes qui nous gouvernent et qui n’arrivent pas à se mettre au diapason de leur sociétés et peuples qui souhaitent , ardemment, le maghreb des peuples.
    Les générations futures , nos petits enfants nous cracheront sur nos tombes pour leur avoir laissé un maghrébine désuni mis entre les mains des puissances étrangères.

Envoyer un commentaire