DIA | Le covid relance la guerre froide et crée une bataille des laboratoires entre l’Est et l’Ouest
59527
post-template-default,single,single-post,postid-59527,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le covid relance la guerre froide et crée une bataille des laboratoires entre l’Est et l’Ouest

DIA-13 février 2021: La crise sanitaire mondiale a créé une nouvelle forme forme de conflit: La guerre froide avec une bataille acharnée entre laboratoires de l’Est et l’Ouest.  Les Etats-Unis qui ont ouvert les hostilités en créant le premier sérum anti-Covid, sont suivi ensuite par la Chine et la Russie, qui en font un enjeu géopolitique majeur, en exportant leurs antidotes partout dans le monde. L’Europe sera conforté par les laboratoire anglais et suédois et tentent de faire barrage aux labos des deux camps. Dans cette course à l’armement scientifique, l’Algérie a déjà choisi son camp: Le camp de l’Est avec les vaccins russes et chinois avec une dose britannique pour équilibrer la géopolitique.   

PFIZER/BIONTECH (USA-Allemagne)
1 milliard de doses commandées dans le monde
Prix : 12 euros
Type : ARN

MODERNA (USA)                                                                                                                                                         160 millions de doses commandées dans le monde
Prix : 15 euros
Type : ARN

Le géant Pfizer et la start-up californienne Moderna ont été les deux premiers à sortir un vaccin. A l’instar de Johnson & Johnson, dont le remède est attendu dès mars, ces laboratoires ont profité du puissant soutien financier apporté par Washington.
Le président Joe Biden s’est fixé comme objectif de vacciner 100 millions d’Américains durant les 100 premiers jours de son mandat.

ASTRAZENECA/OXFORD (Suéde-Grande Bretagne) 
2,5 milliards de doses commandées dans le monde
Prix : 2,50 euros
Type : Adénovirus
Agile, le groupe suédo-britannique allié à l’Université d’Oxford a été le premier à fournir un vaccin de masse contre le Covid-19. Vendu quasiment à prix coûtant, il profitera notamment aux pays en développement. Alors que l’Afrique du Sud a suspendu le 7 février son déploiement, le Premier ministre Boris Johnson est monté au créneau pour soutenir ce sérum produit sur le sol britannique.

« SPOUTNIK V » DE L’INSTITUT GAMALEÏA (Russie) 
147 millions de doses commandées dans le monde
Prix : environ 8 euros
Type : Adénovirus
Décrié, le vaccin cher au président russe Vladimir Poutine est pourtant bel et bien efficace selon les scientifiques. Conçu comme un instrument de soft power, il a reçu plusieurs commandes au Moyen-Orient ou en Amérique latine et vise l’Europe. 

SINOVAC (Chine) 
385 millions de doses commandées dans le monde
Prix : non communiqué
Type : vaccin inactivé
Avec ses deux conglomérats d’Etat (Sinovac et Sinopharm), la Chine dirigée par Xi Jinping a engrangé de nombreux contrats dans des régions clés (Brésil, Egypte…). Dans sa communication, Pékin veut apparaître comme le sauveur des pays pauvres et pointer du doigt « l’égoïsme » des Occidentaux.

Dans cette guerre des vaccins, la France est complètement larguée. Son laboratoire Sanofi est totalement dépassé par les géants du big Pharma, comme le montre le classement. L’opérateur pharmaceutique algérien Saidal n’a pas d’autres solution que d’acheter la formule aux russes pour alimenter le marché national, mais sera t-il aussi efficace? Wait and see. 

Amel Bouchaib  

 

2 Comments

  • Mellah hocine
    13 février 2021 10:34

    Je crois qu’il y a lieu de revoir votre étude sur les premiers vaccins venus au monde . En effet c’est le vaccin russe SPUTNIK V qui est venu au monde . Le 11 août 2020, Vladimir Poutine a annoncé l’enregistrement en Russie du premier vaccin contre le Covid-19 au monde, développé par le Centre d’épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleïa.
    Avec peu de moyen , face aux géants des USA et Allemands , la RUSSIE à su placér son mot dans le domaine , preuve que des pays sud américains , aux portes des USA , ainsi que des pays Européens comme la Hongrie, la Serbie et bien d’autres , ont commandé ce vaccin russe qui s’avéré le plus efficace contre ce covid.
    Soyons réalistes sans tomber dans cette hypocrisie occidental.
    La Russie a vacciné plus de 1 million de sa population et aucun effet secondaire n’est venu contrarier cette opération. C’est le cas pour l’Algérie qui a reçu 50 milles doses et l’opération continue allègrement.

Envoyer un commentaire