DIA | Le ministre des Travaux publics évoque l’éradication des ralentisseurs anarchiques
65964
post-template-default,single,single-post,postid-65964,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le ministre des Travaux publics évoque l’éradication des ralentisseurs anarchiques

DIA-07 janvier 2022: Les ralentisseurs qui poussent comme des champignons et d’une manière anarchiques à travers le pays, empoisonne la vie des automobilistes. Les propriétaires des véhicules dont le châssis n’est pas assez élevé font de la gymnastique pour éviter des ralentisseurs qui ne répondent pas aux normes.

Le ministre des Travaux publics, Kamal Nasri a indiqué que les autorités œuvraient à réduire l’installation anarchique de ces ralentisseurs sur la voie publique et à la destruction des ralentisseurs ne répondant pas aux standards en vigueur. Il s’exprimait lors d’une séance plénière présidée du Conseil de na nation.

Il a reconnu que « les efforts consentis par les autorités demeurent insuffisants pour l’éradication des ralentisseurs anarchiques hors norme, et ce en raison d’un manque de suivi de la part des autorités locales (communes) de ce dossier et l’absence du volet coercitif ».

De simples citoyens se sont retrouvés dans la contrainte d’installer des ralentisseurs devant des écoles, en raison de l’absence des autorités locale. A l’évidence, ces ralentisseurs ne répondent pas aux normes.

Il faut avouer que ce phénomène s’est généralisé à cause de l’absence des APC et des autorités locales qui procèdent à la destruction de ces ralentisseurs à l’occasion des visites des officiels.

Amir Hani

1 Comment

  • Mellah hocine
    7 janvier 2022 10:45

    Depuis combien de temps le sujet a été abordé sans avoir vu des résultats probants sur le terrain . Les services de l’État sont partout sur le territoire national mais absents lorsqu’ils s’agit de défendre l’intérêt du citoyen.
    Il faudrait imposer ce type de ralentisseur qui est sur la photo , faute de quoi tout ralentisseur en bitume ou en ciment sera définitivement enlevé.
    Les ralentisseurs sont nécessaires car des jeunes chauffeurs n’hésitent pas à faire de la vitesse là où il est interdit d’en faire, pas que , car ces ralentisseurs à l’approche de virages dangereux peuvent éviter des accidents potentiels.

Envoyer un commentaire

0Shares