DIA | Le sélectionneur du Maroc Vahid Halilhodzic remercié avant le mondial du Qatar
68509
post-template-default,single,single-post,postid-68509,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le sélectionneur du Maroc Vahid Halilhodzic remercié avant le mondial du Qatar

DIA-11 août 2022: Vahid Halilhodzic n’est plus le sélectionneur du Maroc. L’entraîneur bosnien de 70 ans quitte ses fonctions à un peu plus de trois mois de la Coupe du monde au Qatar. «En raison des divergences de points de vue entre la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’entraineur de l’équipe nationale , M. Vahid Halilhodzic au sujet de la préparation idoine des Lions de l’Atlas pour la Coupe du monde Qatar 2022, les deux parties ont convenu de se séparer à l’amiable», peut-on lire dans un communiqué publié sur le site de la Fédération marocaine.

«À cet effet, la FRMF remercie M.Halilhodzic pour le travail accompli durant sa mission à la tête de l’équipe Nationale dont principalement la qualification pour la prochaine Coupe du monde grâce à une sélection disposant de jeunes joueurs talentueux, et prometteurs. De son côté, M. Vahid Halilhodzic souhaite plein succès au Onze National dans l’avenir», assurent par ailleurs les dirigeants du football marocain.

Si le divorce se fait par consentement mutuel, l’échec est retentissant pour le Maroc comme pour son ex-sélectionneur dont le bilan à la tête des Lions de l’Atlas était satisfaisant (20 victoires, 7 nuls, 3 défaites) avec un contrat récemment renouvelé jusqu’en 2024 malgré une élimination précoce à la dernière Coupe d’Afrique des Nations (défaite 2-1 contre l’Égypte en quarts).

Le scénario se répète pour Halilhodzic

En désaccord avec le président de la Fédération, Fouzi Lekjaa sur le traitement de la star Hakim Ziyech qu’il n’appelait plus en sélection, Vahid Halilhodzic a finalement perdu son bras de fer engagé il y a plusieurs mois et manquera donc le train pour le Mondial. Une triste habitude pour l’ancien buteur de Nantes qui, par deux fois déjà, s’était fait remercier après avoir qualifié un pays pour la Coupe du monde : avec la Côte d’Ivoire en 2010 puis le Japon en 2018. Entre-temps, il avait participé au Mondial 2014 au Brésil avec l’Algérie, sortie en 8es de finale par les futurs champions du monde allemands au bout d’une prolongation. Walid Regragui, entraîneur du WAC Casablanca, est en pole pour lui succéder à la tête des Lions de l’Atlas.

Envoyer un commentaire

0Shares