DIA | Maroc: 18 migrants morts lors de la tentative d’entrée dans l’enclave espagnole de Melilla
67645
post-template-default,single,single-post,postid-67645,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Maroc: 18 migrants morts lors de la tentative d’entrée dans l’enclave espagnole de Melilla

DIA-25 juin 2022: Dix-huit migrants d’origine africaine ont trouvé la mort lors d’une tentative massive d’entrée dans l’enclave espagnole de Melilla, au nord du Maroc, suite à une intervention des forces de sécurité marocaines, selon un bilan actualisé publié vendredi 24 juin au soir par les autorités locales marocaines.

«Treize migrants en situation irrégulière blessés lors de l’assaut contre la ville de Melilla sont décédés dans la soirée des suites de leurs graves blessures», avaient indiqué plus tôt les autorités de la province de Nador dans un communiqué. Un premier bilan de ces mêmes autorités faisait état de cinq morts et 76 blessés, dont 13 grièvement, parmi les migrants, et de 140 policiers blessés, dont cinq grièvement.

 

1 Comment

  • Mellah hocine
    25 juin 2022 11:39

    Il n’y a que la police africaine en général et marocaine en particulier qui peut provoquer autant de désastres. Pourtant des milliers de migrant arrivent sur les côtés espagnoles ou italiens et jamais les policiers n’ont fait un tel massacre.
    Si le Maroc avait une once de personnalité , les deux enclaves Ceuta et Melila ne serait plus espagnol . De quel droit deux villes situées sur le sol marocain puissent appartenir à l’Espagne ?
    Pourtant en juillet 2015, le Premier ministre marocain de l’époque, Abdelilah Benkirane, a déclaré que le moment n’était pas encore venu d’exiger la restitution des villes de Ceuta et Melilla. Il a appelé les partis politiques à rester à l’écart de ce qu’il a décrit comme des offres politiques dans cette affaire, notant que l’Espagne est un partenaire économique important pour le Royaume. Il convient de noter que l’ONU ne classe pas Ceuta et Melilla parmi les territoires occupés.

Envoyer un commentaire

0Shares