DIA | Qui est en train de comploter contre le bureau de France 24 à Alger ?
60009
post-template-default,single,single-post,postid-60009,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Qui est en train de comploter contre le bureau de France 24 à Alger ?

DIA-14 mars 2021: Le bureau d’Alger de France 24 a été convoqué hier par le ministre de la Communication Ammar Belhimer qui lui a adressé un dernier avertissement avant “retrait définitif” de l’accréditation pour son “parti-pris flagrant” dans la couverture des marches du vendredi, indique samedi un communiqué du ministère de la Communication.

“Le parti-pris de France 24 dans la couverture des marches du vendredi est flagrant, allant jusqu’à recourir sans retenue aucune à des images d’archives pour les antidater afin de porter secours à résidu antinational constitué d’organisations réactionnaires ou séparatistes, aux ramifications internationales”, note la même source, affirmant que “le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, le professeur Ammar Belhimer, a convoqué le bureau de France 24 accrédité à Alger pour le mettre en garde contre ce qui s’apparente à une activité subversive, illustrée par des pratiques peu professionnelles hostiles à notre pays”.

“A bien des égards, le matraquage et les montages de France 24 relèvent de la mauvaise foi, d’un négativisme outrancier et du dénigrement”, relève le ministère de la Communication, ajoutant qu’il est “clairement établi aujourd’hui que l’exercice vise à manipuler l’opinion publique et à ternir l’image de l’Algérie, au profit d’un pays voisin où un mouvement populaire est en cours depuis des années sans qu’il ne bénéficie de la moindre attention du même média français et ce, malgré les lourdes condamnations prononcées à l’encontre de ses animateurs”.

“La ligne éditoriale est construite sur les slogans hostiles à notre pays, son indépendance et sa souveraineté, ses services de sécurité et à son Armée nationale populaire. Ce faisant, elle s’efforce de régénérer coûte que coûte ces +bouleversements préfabriqués+ contre-révolutionnaires fomentés par des ONG ayant pignon sur rue à Paris et dans d’autres capitales européennes”, souligne encore le ministère de la Communication, précisant qu’un “dernier avertissement avant retrait définitif de l’accréditation a été adressé à France 24”.

Selon toute vraisemblance, les sujets cités par le ministère de la Communication ne sont pas réalisés par le bureau d’Alger, mais par la rédaction de France 24 à Paris, plus précisément la rédaction de France 24 arabic. Cette rédaction s’est illustré par des sujets particulièrement agressif contre l’Algérie en invitant  sur son plateau à travers skype ou vidéo conférence à partir d’Alger, des opposants pour s’exprimer contre le pouvoir et surtout pour dénoncer la tenue des Législatives. Qui est derrière ce coup de circuit à France 24? Sachant que le bureau d’Alger n’a aucun pouvoir sur la diffusion des sujets à partir de Paris.  Le sujet qui a fortement dérangé Belhimer, c’est l’intervention de Khaled Drareni qui a sévèrement critiqué la politique actuelle algérienne, au lendemain du Hirak et la diffusion d’images d’archives des marches à Alger. Seulement voila d’autres chaînes étrangères notamment arabes ont réalisé des sujets virulents au lendemain des marches de vendredi mais qui n’ont pas reçu d’avertissement de la part du département de la communication. 

Amir Hani     

2 Comments

  • Nadri
    14 mars 2021 12:03

    99% de la presse française sont aux mains juifs khazars pro israHell. Cette france 24 n’est qu’une branche propagandiste du duo France-Israël. Elle exploite le hirak insidieusement, sous le couvert de la liberté de presse; mais en réalité, sont but est tout autre.
    Les Algériens doivent comprendre que la France d’aujourd’hui est sous domination des juifs sionistes khazars plus israélienne que français. Et le président français n’est qu’un petit serviteur des Rothschild juifs sionistes khazars.
    Le changement des slogans du hirak sont là pour prouver que les nouvelles orientations proviennent d’ailleurs (comprendre fafa). Des slogans extravagants contre l’ANP; ça devient inquiétant quelques part, es-ce que ces new nervis de fafa veulent un nouvelle décennie plus noire que la précédente avec une possible intervention étrangère.
    Il ne faut pas tomber dans le piège des néo harkis.

  • reda
    14 mars 2021 22:13

    Se peut-il que ce soit le même Belhimer qui contribuait au Soir d”Algérie et le ministre actuel au verbiage éculé des années 1970 ou Taleb fut le sinistre ministre de la Communication? A croire que les ors de la république ont les vertus de transformer totalement un personnage.

Envoyer un commentaire

0Shares