DIA | Une députée d’un parti au pouvoir giflée à l’Assemblée populaire au Sénégal (Vidéo)
70788
post-template-default,single,single-post,postid-70788,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Une députée d’un parti au pouvoir giflée à l’Assemblée populaire au Sénégal (Vidéo)

DIA-02 décembre 2022: Cela se passe le jeudi 1er décembre à l’ouverture de l’Assemblée nationale au Snégéal, quand le député de l’opposition Massata Samb a quitté le pupitre où il s’apprêtait à prendre la parole devant ses collègues parlementaires pour gifler violemment son adversaire de la majorité, Amy Ndiaye « Gniby ».

Députée-maire de Gniby (région de Kaffrine, Nord), Amy Ndiaye est membre du parti présidentiel APR (Alliance pour la République). Élu à Tivaouane (région de Thiès) le 31 juillet dernier, le député Massamba Samb est quant à lui un membre du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR), allié des opposants Ousmane Sonko et Khalifa Sall au sein de la coalition d’opposition Yewwi Askan Wi. À l’instar de tous les membres de ce parti, Massata Samb est un moustarchidine, disciple du marabout tidiane Serigne Moustapha Sy, qui dirige le PUR. C’est son premier mandat de député. 

AFP 

2 Comments

  • Mellah hocine
    3 décembre 2022 11:46

    C’est toute la symbolique de ce système politique laissé par la France à toutes les anciennes colonies françaises. Allez voir dans les pays anciennement colonisées par l’Angleterre ou le Portugal , si ce genre de choses se déroule en politique.
    Il faudrait comprendre que le système de partis politiques légués par la France , à nous autres, ne convient guère à notre société. La démocratie n’est pas la multiplication de partis politiques , preuve le système ancestral de gouvernance de nos villages en kabyle, une véritable leçon à méditer.

  • Mellah hocine
    3 décembre 2022 11:48

    Jamais au grand jamais un écart de langage n’a été enregistré dans les djemaas de villages kabyles.

Envoyer un commentaire

0Shares