DIA | Vers des mesures de grâce présidentielle en faveur des détenus à l’occasion du nouvel an amazigh
58663
post-template-default,single,single-post,postid-58663,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Vers des mesures de grâce présidentielle en faveur des détenus à l’occasion du nouvel an amazigh

DIA-08 janvier 2021: Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pourrait signer un décret présidentiel et  prononcer des mesures de grâce en faveur des détenus, à l’occasion de la célébration du nouvel an amazigh 2971 ce mardi 12 janvier, a-t-on appris de source judiciaire. Cette grâce concernera des journalistes et des activistes qui sont actuellement en prison, a-t-on ajouté. Elle toucherait en fait des personnes arrêtés ou condamnées lors du Hirak.

Il était prévu que cette grâce soit prononcée le 1er novembre dernier, à l’occasion de la commémoration du 66ème anniversaire du déclenchement de la glorieuse Révolution, or, à cette date, le Président Tebboune se trouvait en Allemagne où il se soignait suite à sa contamination au Covid-19. Le chef de l’Etat a été évacué en Allemagne le 28 octobre, soit à la veille du 1er novembre.

Le Président a toujours privilégié les mesures d’apaisement et il n’est pas exclu que les détenus du Hirak soient graciés.

Amel Bouchaib

Envoyer un commentaire

0Shares